Publié le 24/03/2011

URSA FRANCE à Noisiel

URSA France, installée à Noisiel, est une société spécialisée dans la laine de verre et le polystyrène extrudé. Elle est une filiale d’Uralita, multinationale dont le siège social se trouve à Madrid. En une petite quinzaine d’années, elle a su s’adapter parfaitement au marché français de l’isolation des bâtiments, proposant même avant tout le monde des éco-produits conformes aux accords de Grenelle.

Un spécialiste de l’isolation.

Gilles Delesvaux, Directeur général d’URSA “région Ouest” de l’Europe

 

 

 

 

 

 

URSA France, installée à Noisiel, est une société spécialisée dans la laine de verre et le polystyrène extrudé. Elle est une filiale d’Uralita, multinationale dont le siège social se trouve à Madrid. En une petite quinzaine d’années, elle a su s’adapter parfaitement au marché français de l’isolation des bâtiments, proposant même avant tout le monde des éco-produits conformes aux accords de Grenelle.

Je ne me suis pas posé de question. J’ai plongé !” Lorsqu’en 1997, Gilles Delesvaux est approché par le groupe Pfleiderer pour lancer la branche française d’URSA, une marque dédiée aux matériaux d’isolation (laine de verre et polystyrène extrudé), il n’hésite pas un seul instant. Pourtant le défi est de taille : le marché français est très règlementé et déjà bien occupé par quatre solides acteurs. Ce qui n’empêche pas Pfleiderer, spécialiste des matériaux de construction et leader en Europe de l’Est, d’exiger de lui l’obtention rapide de 20% de parts de marché.

Chute du mur de Berlin, ouverture des pays communistes désormais marchés porteurs… au début des années 90, URSA part à la conquête de l’Est et devient numéro un en Allemagne, en Russie et en Pologne. Forte de ce succès, la marque est prête à s’attaquer à l’Europe de l’Ouest et notamment à la France.

 

" Notre stratégie était claire : prendre le marché par le haut, se positionner d’emblée comme un acteur important du marché. "

Gilles Delesvaux, Directeur général d’Ursa “région Ouest” de l’Europe

 

Gilles Delesvaux est d’abord seul aux commandes d’URSA France. “Il a fallu que je construise toutes les bases d’une entreprise, que je recrute des vendeurs, que je créée une documentation et mette en place la certification des produits.” Mais il est loin d’être démuni. Ancien directeur des ventes chez le concurrent Rockwool, il connaît très bien le secteur et vise d’emblée les grands distributeurs. “Notre stratégie était claire : prendre le marché par le haut, se positionner d’emblée comme un acteur important”.

En 2002, coup de théâtre : Pfleiderer vend son activité isolation. Le géant espagnol Uralita, nouveau propriétaire d’URSA, possède déjà une marque dans la même activité : Poliglas. Les deux entités fusionnent sous le seul nom d’URSA. “Une décision stratégique”, analyse Gilles Delesvaux qui prend alors les rênes d’URSA France nouvelle version. “Cette fusion nous assurait 25% de parts du marché français”. Les équipes d’URSA France rejoignent celles de Poliglas, déjà installées à Noisiel, dans des locaux suffisamment grands pour accueillir la nouvelle direction, le personnel administratif, le marketing et les commerciaux. “Pas facile de faire travailler ensemble des personnes jusqu’ici concurrentes !” se souvient Gilles Delesvaux. “Il a fallu construire une culture commune”.

URSA France gagne des parts de marché et parvient même à traverser la crise sans trop de casse. “On est très présent sur le marché de la rénovation qui a beaucoup moins souffert que le neuf”, analyse Gilles Delesvaux. “Et surtout, on a beaucoup misé sur l’innovation”. En juin 2009, URSA est le premier à lancer un isolant sans Formaldéhyde, une substance proscrite par les accords de Grenelle : “Pure One est une nouvelle laine minérale ; blanche, très douce au toucher et qui a des vertus sur la qualité de l’air intérieur”. Un produit conçu spécifiquement pour la France mais qu’URSA a déjà lancé en Allemagne et en Belgique avec un succès égal.

www.ursa.fr

 

URSA C’EST QUOI ?
En Europe
14 sites de production
25 pays couverts
1 830 collaborateurs
400 millions d’euros de CA
En France
Le siège d’Ursa France à Noisiel (administratif, commercial, marketing…)
1 site de production (Laine minérale + XPS) à Saint-Avold
185 collaborateurs
111 millions d’euros de CA
LES DATES
1997
Lancement d’URSA en France
2002
Rachat d’URSA par Uralita et installation à Noisiel
Juin 2009
Lancement de Pure One en France
2010
Lancement de Pure One en Allemagne et en Belgique

SOURCE

Trajectoires n° 20 – AVRIL-MAI 2011

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 11/2017
Format : 11/2017