Publié le 24/03/2011

UN QUARTIER D’AFFAIRES VA ENTRER EN GARE DE MELUN

Dans trois ans, la gare de Melun accueillera un nouveau quartier d’affaires connecté à un pôle d’échange multimodal. Créer de l’emploi dans une zone parfaitement desservie par les transports en commun participe du développement durable.

Dans trois ans, la gare de Melun accueillera un nouveau quartier d’affaires connecté à un pôle d’échange multimodal. Créer de l’emploi dans une zone parfaitement desservie par les transports en commun participe du développement durable.

Les grandes manœuvres ont commencé à Melun, dans le secteur de la gare, qui accueillera un nouveau quartier d’affaires à l’horizon 2013/2014. Dans les prochains mois, les premières délocalisations d’activités et d’équipements ferroviaires vont démarrer pour rendre progressivement disponibles les quelque 6,5 ha de foncier que la Communauté d’agglomération Melun Val de Seine entend transformer. “C’est un enjeu fort pour notre territoire qui n’a pas mené d’opération majeure pour le développement d’activités tertiaires ces dernières années”, analyse Geneviève Varoqui, la directrice générale adjointe de la Communauté d’agglomération. “Or, le quartier de la gare est très recherché, en premier lieu par les entreprises locales qui souhaitent se développer sans avoir à s’expatrier.”

La réalisation du nouveau quartier participe de cette volonté, au même titre que d’autres opérations menées conjointement sur 130 ha de friches industrielles dans le quartier Saint-Louis de Dammarie-lès-Lys ou sur la plaine de Montaigu de Melun.

 

Un signal fort à l’entrée de l’agglomération

Ce projet poursuit d’autres objectifs. D’abord la volonté de structurer une véritable entrée d’agglomération avec un souci de densification urbaine maîtrisée regroupant habitats, emplois, services et transports. Ensuite, l’absolue nécessité de créer un pôle d’échange multimodal (train/RER/bus). La gare de Melun compte déjà parmi les plus importantes d’Île-de-France avec 30 000 voyageurs par jour et sa fréquentation continue de croître au rythme de 6% par an. En cours de rénovation par la SNCF, elle accueillera d’ici trois ans le futur bus à haut niveau de service qui la reliera à Sénart. “L’arrivée de ce mode de transports dans la prolongation du TZen depuis Corbeil-Essonnes (un bus toutes les 7 min) nécessite une réorganisation totale d’un site aujourd’hui saturé”.

Au cœur de la ville, centre de l’agglomération, bien desservi et aménagé “durablement”, le futur quartier d’affaires ne manquera probablement pas de candidats à l’implantation.

 

"Ce projet est à la croisée de nos compétences économie, emploi et déplacements."

Geneviève Varoqui, Directrice générale adjointe de la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine.

 

66 000 m2 à bâtir

Le programme porté par la Communauté d’agglomération table sur 66 000 m2 constructibles. 6 000 pour des logements et 60 000 pour l’activité économique et commerciale avec bureaux, hôtels et commerces en rez-de-chaussée. La hauteur des constructions ou le mode de commercialisation (ventes ou locations) des locaux sont autant de questions qui n’ont pas encore été tranchées à ce jour. “Nous nous adapterons à la demande. Les futurs bâtiments pourront tout autant accueillir des sièges sociaux que des bureaux, par exemple dans les secteurs de l’informatique ou des nouvelles technologies. Dans les mois à venir, nous allons procéder à toutes sortes d’études marketing, techniques, urbanistiques et environnementales pour préciser le projet”, précise la DGA de la Communauté d’agglomération. “Pour l’instant notre priorité a été, par des discussions approfondies avec la SNCF et Réseau Ferré de France, de rendre l’espace disponible. Cette première étape étant quasiment bouclée, le moment est venu de passer à l’élaboration définitive du programme, en étroite collaboration avec tous nos partenaires concernés par la thématique des déplacements.” Une équipe pluridisciplinaire sera prochainement désignée à cette fin. Ensuite, aménageurs, promoteurs et constructeurs prendront le relais sur la base du cahier des charges qui aura été défini. Mais la Communauté d’agglomération conservera la maîtrise d’ouvrage de l’opération de façon à atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée.

l.benko_at_smd77.com

© Communauté d’agglomération Melun Val de Seine.

 

En chiffres
• 6,5 ha de foncier aménageable
• 66 000 m2 à bâtir dont 60 000 m2 de bureaux, commerces et locaux d’activités
• 17 M€ d’investissement pour la maîtrise du foncier
• À 45 km de Paris
• À 25 min de la Gare de Lyon
• À 10 km des autoroutes A5 et A6
• La Communauté d’Agglomération regroupe 14 communes pour 108 000 habitants et 6 300 entreprises.
En dates
2006
Premières études de faisabilité 

Juin 2010
Signature d’une convention de partenariat avec la SNCF, RFF, la ville de Melun et le Conseil général de Seine-et-Marne 

Décembre 2010
Désignation d’Aménagement 77 comme mandataire de l’opération

2011
Choix d’une équipe pluridisciplinaire, achat des terrains, premières délocalisations d’activités ferroviaires

2012/2013
Chantier d’aménagement et de construction

 

SOURCE

Trajectoires n° 20 – AVRIL-MAI 2011

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 08/2017
Format : 08/2017