Publié le 04/04/2013

Titeflex Europe à Ozoir-la-Ferrière : acteur MAJEUR de l'aérospatiale européen

Installée depuis 1976 à Ozoir-la-Ferrière, Titeflex Europe, filiale d'une entreprise américaine presque centenaire spécialisée dans les tuyaux en téflon accompagne, depuis ses débuts, l'essor de l'aéronautique et de l'aérospatial européens.

« Comme beaucoup d'entreprises en Seine-et-Marne, nous développons en petites quantités des produits très techniques, que nous vendons dans le monde entier. »

FABIENNE MAHIEU, DIRECTRICE GÉNÉRALE DE TITEFLEX EUROPE.

 

 

 

 

 

 

 

Installée depuis 1976 à Ozoir-la-Ferrière, Titeflex Europe, filiale d'une entreprise américaine presque centenaire spécialisée dans les tuyaux en téflon accompagne, depuis ses débuts, l'essor de l'aéronautique et de l'aérospatial européens.

Aujourd'hui multinationale, Titeflex n'était à ses débuts qu'une modeste entreprise installée dans un garage, quelque part dans le Massachusetts. "Une vraie success story à l'américaine", retrace Fabienne Mahieu, directrice générale de Titeflex Europe. L'affaire familiale, créée en 1916, commence par fabriquer de la tuyauterie pour les automobiles. Prenant de l'ampleur, elle s'installe dans une ancienne usine Rolls-Royce à Springfield, d'où elle accompagnera le formidable essor de l'industrie aéronautique.
Dans les années cinquante, l'entreprise adapte de vieilles tresseuses textiles achetées en Allemagne et développe un tuyau à base de téflon, gainé d'un tissage en inox. D'abord développée pour un usage militaire, cette nouvelle technologie s'étend rapidement à l'aviation civile. "Avant, dans l'aéronautique civil, tout était fabriqué en caoutchouc" explique Fabienne Mahieu. "Donc plus fragile, avec une durée de vie plus faible et davantage de risques de fuite."
En Europe, les concepteurs du Concorde décident d'adopter la technologie américaine. Par la suite, Aérospatiale, co-constructeur du Concorde, demande à ses fournisseurs, américains pour la plupart, de s'installer sur le vieux continent. En 1976, Titeflex implante ainsi sa filiale européenne à Ozoir-la-Ferrière. "Parce que le distributeur d'origine de Titeflex y était installé" précise Fabienne Mahieu.
L'activité de Titeflex Europe connaît un tournant décisif avec la création de la fusée Ariane qui oriente l'entreprise vers des produits de plus en plus complexes et techniques. "Ils avaient besoin de fournisseurs locaux. Ils sont venus chez nous et nous ont aidé à construire un système qualité, à cultiver un certain perfectionnisme". Depuis lors, la filiale n'a cessé de croître, accompagnant tout le développement de l'aéronautique en Europe et exportant dans le monde entier : Inde, Afrique du Sud, Israël, Corée du Sud, Russie... etc. Si la maison mère aux Etats-Unis fabrique toujours les tuyaux pour ses filiales, Titeflex Europe réalise de son côté les études d'ingénierie pour l'adaptation des produits aux différents clients, conçoit tous les embouts, les parties rigides et la connectique qu'elle fait ensuite fabriquer par des sous-traitants. Nombre de ses fournisseurs sont d'ailleurs seine-et-marnais. "Nous avons besoin de petites quantités, fabriquées sur mesure. Nous préférons donc acheter localement" analyse Fabienne Mahieu. "Comme beaucoup d'entreprises en Seine-et-Marne, nous développons en petites quantités des produits très techniques, que nous vendons dans le monde entier". Prochain objectif de l'entreprise ? La qualification pour l'A350 et le nouveau moteur Snecma (le Leap-x), peu gourmand en kérosène, qui équipera l'A320 Neo, successeur de l'A320, ainsi que le nouveau C919 du constructeur chinois Comac et le Boeing 737 MAX. De quoi continuer à alimenter la croissance tranquille de Titeflex Europe.

+ d'infos : www.titeflex.com

TITEFLEX C'EST QUOI ?

- 20 millions d'Euros de CA
- 90 salariés dont 12 ingénieurs et 8 commerciaux
- 20% de croissance par an
- 20 embauches en 2 ans
- 2000 m² de locaux couverts

LES DATES
1916 - Création de Titeflex aux Etats-Unis
1976 - Installation de Titeflex Europe à Ozoir-la-Ferrière
2000 - Rachat de Titeflex par le britannique Smiths Group

SOURCE
Trajectoires n° 30 – AVRIL - MAI 2013

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 08/2017
Format : 08/2017