Publié le 16/02/2011

SMC FRANCE À BUSSY-SAINT-GEORGES APRES LA CRISE, LE BEAU TEMPS

Installée à Bussy-Saint-Georges, SMC France fournit aux usines des composants et systèmes d’automatisation. Frappée de plein fouet par la crise comme toutes les entreprises du secteur de l’industrie, elle a su rebondir et  trouver un nouveau souffle.

Installée à Bussy-Saint-Georges, SMC France fournit aux usines des composants et systèmes d’automatisation. Frappée de plein fouet par la crise comme toutes les entreprises du secteur de l’industrie, elle a su rebondir et  trouver un nouveau souffle.

“Nous sommes susceptibles d’avoir fourni les systèmes d’automatisation de n’importe quelle usine.” Damien Pelletier est PDG de SMC France, société installée à Bussy-Saint-Georges qui fabrique et commercialise des solutions d’automatisation industrielles utilisant l’énergie pneumatique. “Prenez par exemple une usine agroalimentaire mettant du lait en brique”, poursuit-il. “Nous aurons fabriqué les composants du bras articulé pour attraper les briques : les vérins, les vannes plus tous les systèmes qui permettent de les contrôler.”

« La crise a été, pour nous, propice à la créativité. Les gens ont cherché des solutions, imaginant une quantité incroyable d’idées porteuses. »
Damien Pelletier, PDG de SMC France

 

Damien Pelletier, PDG de SMC France

SMC Corporation est un groupe japonais côté à la bourse de Tokyo et fondé en 1959, par Yoshiyuki Takada – lequel en est encore l’actionnaire majoritaire. SMC France, l’une de ses filiales, a été créée en 1988. “Après la phase de création, nous avons connu une phase de croissance très rapide”, retrace Damien Pelletier, venu de l’industrie électronique, arrivé à la tête de SMC France en 2003, au moment où
la société traversait une très classique crise de croissance. “Puis est venu la 3e phase, celle du redéploiement structuré.” Mais cette phase a été très vite gelée par la crise économique. “Et évidemment, puisque nous sommes dans l’industrie, nous l’avons prise de plein fouet, la crise !” explique le PDG. Mais pas question, ni de sombrer, ni de baisser les bras. “Nous nous sommes au contraire concentrés sur tout ce qu’on ne faisait pas et tout ce qu’on faisait moins bien.” SMC France porte ainsi ses efforts sur l’export. Parce que ses clients déjà acquis s’implantent en Afrique (notamment au Maroc, en Algérie, en Tunisie et en Côte d’Ivoire) et dans l’Océan Indien, elle décide de les accompagner en installant des distributeurs locaux et en affectant des commerciaux spécifiquement à l’export.
Le ralentissement de son activité ? Il est mis à profit pour démarcher de nouveaux clients, notamment sur les marchés en croissance : l’environnement, l’énergie, les transports. Elle propose également de nouveaux produits comme les capteurs de débits et les capteurs de pression qui entrent dans la chaîne de contrôle de ses produits, mais qu’elle n’avait jusqu’ici pas l’habitude de vendre. SMC a, de plus, l’idée d’accompagner la montée en puissance des besoins en économie d’énergie. Elle propose ainsi à ses clients un audit de leur consommation et de leur utilisation des produits de type pneumatique. Autre nouveauté enfin, le télémarketing et la vente sur Internet. “La crise a été pour nous propice à la créativité”, s’enthousiasme Damien Pelletier. “L’équipe a joué le jeu, les gens ont cherché des solutions, imaginant une quantité incroyable d’idées porteuses.” Une combativité payante puisqu’aujourd’hui, avec 30 millions d’euros de chiffre d’affaires, SMC France est quasiment revenue à son niveau d’activité d’avant crise et peut même envisager sans rougir un objectif de croissance ambitieux pour l’année prochaine.

http://www.smc.eu

SMC France, c’est quoi ?

• 30 millions d’euros de CA
• 12 000 m2 de locaux à Bussy-Saint-Georges
• 135 salariés dont 80 commerciaux répartis sur toute la France en home office
• 80% des composants vendus viennent des usines du groupe à l’étranger (principalement de Chine)
• 20% sont produits à Bussy-Saint-Georges

Les dates

1959
Création de SMC Corporation

1988
Création de SMC France

2003
Arrivée de Damien Pelletier à la tête de l’entreprise

2007
Développement à l’export

2010
Introduction de l’e-shopping

SOURCE

Trajectoires n° 19 – FÉVRIER MARS 2011

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 11/2017
Format : 11/2017