Publié le 08/09/2015

SENSE-CITY à Marne-la-Vallée : un laboratoire de la ville intelligente

Bérengère Lebental, coordinatrice du projet Sense-city
Bérengère Lebental, coordinatrice du projet Sense-city

Implanté au cœur de la cité Descartes à Marne-la-Vallée, Sense-city est un laboratoire de la ville intelligente. Sous l’impulsion d’un consortium d’académiques, cette maquette d’une mini ville couvrant quelque 250m2  est la première étape du projet Sense-city. Grâce à un réseau de nanocapteurs à bas coût, elle est capable de s’auto-diagnostiquer en permanence.

Depuis janvier 2015 les chercheurs seine-et-marnais disposent d'un espace expérimental de 250m2  pour explorer les conditions de possibilité de la ville communicante de demain. Labellisé “Projet d'excellence” dans le cadre du premier programme Investissements d'Avenir sur la période 2011-2019, financé à hauteur de 9 millions d'euros, Sense-city est le fruit d'un consortium d'acteurs clés de la recherche, parmi lesquels l'Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR), le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), le Laboratoire de Physique des Interfaces et des Couches Minces (LPICM), l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) et l'université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM). 

Mesurer la ville pour mieux la comprendre

Sense-city propose de nouvelles solutions de mesure de la ville durable à l'aide d'objets connectés. “Pour comprendre et améliorer la ville, il faut la mesurer” affirme Bérengère Lebental, coordinatrice du projet. Massivement instrumentée, cette mini-ville communicante comporte de multiples capteurs innovants intégrant des nanotechnologies, destinés à équiper la ville sensible. Écosystème complexe reproduisant l'ensemble des infrastructures urbaines (maisons, routes, trottoirs, lampadaires), Sense-city permet de simuler des scénarios urbains réalistes sur des thèmes de recherche tels que la qualité de l'air et de l'eau, l'énergie des bâtiments, la durabilité et la sécurité des infrastructures...
 

Un accélérateur d'innovations urbaines

L'objectif du projet est donc de développer des idées innovantes destinées au milieu urbain. La technologie des nanocapteurs est déployée dans des cas concrets d'étude, comme la détection précoce des dégradations du matériau. “On sait qu'il est possible de noyer un nanocapteur dans un matériau et qu'il peut décrire ce qui se passe à l'intérieur. Il s'agit désormais de passer de la théorie à la pratique” explique Bérengère Lebental.

Centrée sur les usages et les applications technologiques, cette plateforme R&D offre un terrain d'expérimentation aux académiques, aux industriels et aux collectivités pour mettre les technologies à l'épreuve de la réalité. Ils peuvent ainsi les tester et les valider avant de les mettre en œuvre et de les commercialiser.
 

Le premier démonstrateur de ville intelligente en Europe

“En six mois, nous avons mis en place 12 projets d'expérimentation, ce qui est énorme !” s'exclame Bérengère Lebental. Espace de recherche très dynamique, Sense-city devrait à présent voir se succéder un scénario tous les ans ou tous les deux ans.

Dans le cadre du projet européen sur la qualité de l'eau, la version deux de la mini-ville offrira un vaste hall de 400 m2  doté d'une chambre climatique mobile et de sous-sols. Il sera alors possible de contrôler non seulement la température et l'humidité, mais également le rayonnement solaire, la pluie et les sous-sols. Implantée à 50 mètres de l'infrastructure actuelle, elle sera opérationnelle début 2017.

S'il existe un grand nombre de bâtiments intelligents en France, Sense-city est unique en Europe de par sa complexité... et de plus en plus connu en France et à l'étranger. Une réflexion est ainsi en cours pour le déploiement du dispositif à Singapour.

 

“L'un des enjeux principaux de cet espace expérimental est de faire sortir les technologies des laboratoires. ”

Bérengère Lebental, coordinatrice du projet Sense-city  

 

UN SCÉNARIO URBAIN AUTOUR DE L'HABITAT ET DE LA ROUTE INTELLIGENTE

Dans le cadre du premier scénario, Sense-city a déployé une instrumentation complexe et intelligente au niveau de la maison et de la route, avec des capteurs très efficaces mais aussi à très bas coût. Composé d'un réseau de capteurs couplé à des algorithmes, l'habitat intelligent est ainsi capable d'optimiser ses performances énergétique et sanitaire, comme de contrôler la qualité de l'air. De même, la route intelligente permet par exemple de mieux gérer le trafic et d'organiser le décompte des véhicules. 

 

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 08/2017
Format : 08/2017