Publié le 06/06/2014

Pagot, à Sourdun : construire et rénover le territoire

Dans le Sud-Est seine-et-marnais, Pagot fait partie du paysage. Implantée en 1887 à Provins et déménagée à Sourdun il y a deux ans, cette entreprise familiale, spécialisée dans le bâtiment, les BTP et les monuments historiques, privilégie les chantiers locaux.

Dans le Sud-Est seine-et-marnais, Pagot fait partie du paysage. Implantée en 1887 à Provins et déménagée à Sourdun il y a deux ans, cette entreprise familiale, spécialisée dans le bâtiment, les BTP et les monuments historiques, privilégie les chantiers locaux.

“Deux chevaux tirant des troncs d'arbre“. C'est par cette scène que Didier Loir commence à raconter l'histoire de l'entreprise Pagot dont il est aujourd'hui directeur général. “Les Pagot étaient une famille d'exploitants forestiers, implantés à Provins depuis 1887, abattant et transportant du bois pour les entreprises de travaux publics”. Peu à peu, les Pagot délaissent le bois pour les travaux publics, tout en se lançant dans le bâtiment, puis dans les monuments historiques. “Cette triple compétence, c'est notre force”, analyse Didier Loir. “C'est ce qui nous permet de passer le cap en cas de gros grain”. Une foi en l'entreprise qui a conduit Didier Loir à se porter acquéreur de Pagot, aux côtés de Camille Cochepin.

Deux ex-salariés devenus dirigeants
“C'était en 2005, la famille Deweer, propriétaire depuis dix ans, voulait vendre”, retrace-t-il. “J'étais comptable et mon collègue conducteur de travaux. La société n'était pas en très bonne santé mais la crise était passée et on sentait qu'il y avait de belles perspectives”. Le projet de reprise des deux employés est accepté par les Deweer qui leur donnent même un coup de pouce en leur octroyant un crédit vendeur. Afin de limiter la sous-traitance, le duo commence par favoriser la polyvalence des salariés, métreurs, chefs de chantier, maçons qualifiés, couvreurs, plaquistes, carreleurs, serruriers et autres ravaleurs. “On a un noyau qui peut maintenant tout faire”, se réjouit Didier Loir, “des professionnels qui peuvent intervenir à la fois dans les BTP, le bâtiment et les monuments historiques”.

Une implantation très locale
Il y a deux ans, le bail de l'entreprise, au centre de Provins, n'est pas renouvelé. Pagot a déménagé en janvier 2014 à Sourdun, à 6km de Provins. “Il était inenvisageable de s'éloigner. Pour nos salariés, tout d'abord, mais aussi pour continuer à capitaliser sur notre implantation locale. Sauf exception, on privilégie les chantiers locaux. On préfère que nos employés soient à pied d'œuvre plutôt que sur les routes”. Parmi les récents chantiers de Pagot, la restauration des remparts de Provins et du château de Blandy-les-tours, ainsi que des agrandissements d'écoles à Coulommiers, Fontenailles et Provins.

Une nouvelle activité très prometteuse
Soucieux de consolider ce retour à la croissance, les dirigeants développent une nouvelle activité, l'ITE (Isolation Thermique par l'Extérieur). “Pour tous les projets qui sortent actuellement, les architectes préconisent une isolation par l'extérieur, que ce soit pour du neuf ou de l'ancien”, relève Didier Loir. Pagot vient ainsi de recruter un conducteur de travaux dédié à cette seule activité. “La demande est forte, c'est une belle opportunité de croissance et nous sommes prêts à la saisir”, déclare t-il.

 

Didier Loir, directeur général de Pagot

 

« Sauf exception, on privilégie les chantiers locaux. On préfère que nos employés soient à pied d'œuvre plutôt que sur les routes. »
Didier Loir, directeur général de Pagot

 

 

 

 

 

Pagot c'est
- 8,38 millions d'euros de CA en 2013
- 76 salariés et 4 embauches à venir
- 14 000 m² de terrain
- 3 200 m² de bâtiments (bureaux, stockage, serrurerie et mécanique)
Les dates
Depuis 1887 - Entreprise dirigée par la famille PAGOT (père puis fils)
1960 - Entreprise reprise par Monsieur LEBEAU (ancien salarié de l'entreprise)
1995 - Rachat par la famille DEWEER
2005- Rachat par Camille COCHEPIN (Président) et Didier LOIR (Directeur général)
Juin 2014- Lancement d'une nouvelle activité (ITE)

SOURCE

Trajectoires n° 36 –JUIN-JUILLET-AOÛT 2014

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 08/2017
Format : 08/2017