Publié le 03/09/2012

OSBORN METALS SA, à Meaux : Le champion de l'étirage à froid

Implantée à Meaux et à Longueville, Osborn Metals SA est spécialisée dans la transformation des métaux par étirage à froid. Encore trop méconnue, cette technologie dispose pourtant d'un fort potentiel de développement. 

Implantée à Meaux et à Longueville, Osborn Metals SA est spécialisée dans la transformation des métaux par étirage à froid. Encore trop méconnue, cette technologie dispose pourtant d'un fort potentiel de développement.  

“En 1940, l'outilleur ajusteur René Bujon fonde une entreprise spécialisée dans les profils étirés à froid. “Étirés à froid”, par opposition aux techniques de transformation des métaux à chaud. “Il savait travailler l'acier” apprécie Michel Gaillard, directeur général d'Osborn Metals SA, descendant de l'entreprise Bujon. “Il avait compris que le procédé offrait à la fois une grande précision et une économie de matière première”. Les profils Bujon sont utilisés en grandes longueurs (notamment pour des rails de précision) ou recoupés pour réaliser des pièces adaptées à toutes les industries mécaniques, de l'outillage à main à l'industrie automobile. En 1973, la retraite venue, René Bujon cède son entreprise à sept cadres dirigeants. Se sentant trop à l'étroit dans les locaux de Champigny-sur-Marne, ceux-ci acquièrent l'entreprise Monnier Seitert, située à Meaux, et y déménagent leurs ateliers. En 1996, les dirigeants souhaitent à leur tour passer la main. Ils vendent Bujon SA au britannique Aurora Metals, spécialisé dans la transformation à chaud. “Leur idée était d'ajouter une nouvelle corde à leur arc” analyse Michel Gaillard qui rejoint le groupe en 1998. “Pour Bujon, devenue filiale française d'un groupe international, une forte croissance à l'export devenait au programme”. Mais en 2001, les actionnaires d'Aurora Metals estiment que Bujon n'est plus un actif stratégique. Aidés par une société de capital risque, cinq cadres dirigeants, parmi lesquels Michel Gaillard, décident de racheter l'usine de Meaux en même temps que deux usines anglaises du groupe. Osborn Metals est né. “Nos motivations ne relevaient pas d'une logique financière. Nous avions un projet industriel et nous y croyions”.
En 2004, Osborn Metals étoffe son offre en acquérant Gautier Troussel, à Longueville. Cette entreprise, rebaptisée Osborn Tubes, maîtrise une série de traitements thermiques qui confèrent aux tubes étirés à froid d'Osborn Metals une très grande résistance. Grâce à cette nouvelle compétence, le groupe peut proposer des tubes à paroi mince (donc légers) et cependant de très haute résistance, l'idéal pour l'aéronautique et la compétition automobile. Diversification audacieuse mais incontestablement payante : aujourd'hui, les dirigeants d'Osborn Metals ont racheté à la société de capital risque ses participations et sont propriétaires à 100 % du groupe. Prochaine étape, le recrutement d'un technico-commercial car, Michel Gaillard en est certain, les vertus de l'étirage à froid sont encore trop souvent méconnues. “C'est notre nouveau challenge : faire comprendre aux ingénieurs des bureaux d'études que nos profils sur mesure constituent des solutions techniques astucieusement économiques.”

+ d'infos : www.osbornmetals.com

Michel Gaillard, directeur général de Osborn Metals SA.

 

 

 

 

 

 

 

 

“Lorsque nous avons racheté notre entreprise, nos motivations ne relevaient pas d'une logique financière. Nous avions un projet industriel et nous y croyions.” Michel Gaillard, Directeur Général de Osborn Metals SA.

OSBORN METALS SA C'EST QUOI ?

- 10 M€ de CA
- 75 salariés
- 2 sites en Seine-et-Marne : Meaux (Osborn Bujon) et Longueville (Osborn Tubes)

LES DATES

1940 - Création de Bujon SA
1973 - Cession de Bujon à 7 cadres dirigeants
1986 - Achat par Bujon de Monnier Seitert à Meaux
1996 - Intégration de Bujon dans le groupe anglais Aurora Metals
2001 - Rachat par 5 cadres dirigeants de Bujon et de 2 usines anglaises d'Aurora Metals, réunies dans l'entité Osborn Metals
2004 - Acquisition de Gautier Troussel à Longueville, qui devient Osborn Tubes

SOURCE
Trajectoires n° 27 – SEPTEMBRE-OCTOBRE 2012

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 11/2017
Format : 11/2017