Publié le 10/12/2010

Nénuphar : la mer à Nemours

Spécialiste de la voile légère, Nénuphar, PME installée à Nemours, navigue entre rives du Loing et grand large. Malgré la crise que traverse actuellement le secteur nautique, elle affiche une bonne santé et de beaux projets.

Spécialiste de la voile légère, Nénuphar, PME installée à Nemours, navigue entre rives du Loing et grand large. Malgré la crise que traverse actuellement le secteur nautique, elle affiche une bonne santé et de beaux projets.

Sylvain Weiler, PDG de Nénuphar“La mer à Nemours !” La formule de Sylvain Weiler, PDG de Nénuphar, évoque avec humour l’activité de cette PME spécialisée dans le nautisme. “Être installé loin des côtes n’est pas un problème. Nous ne travaillons pas avec les particuliers, mais seulement avec les professionnels du nautisme et uniquement par correspondance. La plupart des centrales d’achat sont en Île-de-France.” Une localisation qui n’empêche pas l’entreprise de prospérer, bien au contraire. “La crise dans le nautisme a été très violente mais on a pu maintenir le cap grâce à notre positionnement sur un marché de niche : la voile légère.”

Nénuphar équipe tout ce qui est dériveur (ex : Laser, 420, Optimist) et petits catamarans de sport, un secteur moins touché que le reste de l’industrie nautique. Sylvain Weiler, prudent, a cependant pris soin de consolider la bonne santé de l’entreprise en lui trouvant d’astucieux marchés complémentaires : toile de parasol en gros, structures en toile tendue pour architectes, couvertures de terrasse en tissu… etc.
Pas question, en effet, de laisser sombrer cette entreprise familiale créée en 1980 : en la rachetant il y a 13 ans, Sylvain Weiler a réalisé rien moins que son rêve d’enfant. “Je suis passionné de voile. J’ai commencé à 7 ans sur Optimist et j’ai beaucoup navigué depuis.”

« La crise dans le nautisme a été très violente, mais on a pu maintenir notre position grâce à un positionnement sur un marché de niche. »
Sylvain Weiler, PDG de Nénuphar

Après des études de gestion, le jeune homme maintient le contact avec le milieu du nautisme en participant à des régates. C’est au cours de l’une d’elles qu’il rencontre l’ancien propriétaire de Nénuphar. “Autour d’un pot, après une manche, on a discuté… et les choses se sont faites.”
Tout d’abord, il consolide l’activité d’origine, la fabrication textile, avec la production de ceintures de trapèze, de bâches de bateaux et de trampolines de catamaran. Avec l’aide de son frère Didier, il lui adjoint ensuite la métallerie avec la fabrication de mâts, de chariots de mise à l’eau et d’un peu d’accastillage. Il développe enfin le négoce, avec l’importation de petits bateaux. Une audace payante puisque Nénuphar enregistre 3 200 commandes par an et a vu, depuis son rachat, son chiffre d’affaires multiplié par trois (1,7 million d’euros en 2009).

Profitant de cette dynamique, Sylvain Weiler a récemment développé un exaltant projet d’entreprise : la fabrication d’une voile pour le bateau Jeunes Dirigeants, aligné au départ de la Route du Rhum 2010. Mi-septembre, il a emmené avec lui l’effectif de Nénuphar au grand complet afin d’essayer, le temps d’un week-end, le bateau et la nouvelle voile. Une belle découverte pour la plupart des employés, qui n’avaient jamais navigué et une belle occasion, pour ce jeune chef d’entreprise, de leur faire partager sa passion.

NÉNUPHAR, C’EST QUOI ?

  • 1,7 millions de chiffre d’affaires en 2009
  • 10 salariés
  • 1 000 m2 de surface au sol
  • 15 % du chiffre d’affaires réalisé à l’export
  • 3 200 commandes/an

LES DATES

1980 : Création de Nénuphar
1997 : Rachat de Nénuphar par Sylvain Weiler
2006 : Installation à Nemours dans un bâtiment neuf
2010 : Sponsoring d’un bateau participant à la Route du Rhum
2011 : Investissement dans une machine à souder le tissu
2010-2014 : Développement commercial à l’export Europe

SOURCE
Trajectoires n° 18 – NOVEMBRE DÉCEMBRE 2010

Tags: 

Format : 03/2017
Format : 03/2017

Abonnez-vous à notre newsletter