Publié le 15/06/2016

Les Moulins Bourgeois à Verdelot

Verdelot
Verdelot

Julien Bourgeois perpétue l’histoire familiale des Moulins Bourgeois et, pour assurer un avenir pérenne à l’entreprise, investit beaucoup sur les nouvelles technologies

Trois années de grands travaux viennent de s'achever à Verdelot. Les Moulins Bourgeois viennent d'inaugurer leur nouveau silo à farine, à la pointe de la technologie mondiale. La chaîne de production y est entièrement automatisée. C'est l'aboutissement d'une politique d'investissement massive dans les nouvelles technologies menées par la maison plus que centenaire.Verdelot, le 9 juin. Plus qu'une simple histoire de famille, les Moulins Bourgeois perpétuent une longue tradition artisanale. (LP/Andrea La Perna.)

Tradition et artisanat. Cette politique ce sont les frères Bourgeois, Julien et David, qui l'ont lancée depuis 2005 quand ils ont pris la direction des Moulins Bourgeois. Les deux frères incarnent la 4e génération de Bourgeois directeurs des moulins depuis 1895. Plus qu'une simple histoire de famille, les Moulins Bourgeois perpétuent une longue tradition artisanale. « L'artisanat est notre cœur de métier » insiste Julien Bourgeois, qui semble considérer l'ensemble de ses clients artisans comme faisant partie d'une grande famille.

« L'accompagnement est une part importante de nos activités » ajoute-t-il, rappelant les stages proposés aux boulangers de la région dans des locaux de l'entreprise. Les Moulins Bourgeois défendent aussi le savoir-faire made in France. « A la manière des vignerons avec les cépages, nous sélectionnons méticuleusement les matières premières pour obtenir les meilleurs résultats » se réjouit Julien Bourgeois.

Modernité et excellence. Depuis quatre ans, les Moulins Bourgeois exportent vers l'Europe, l'Asie et la République Dominicaine, une partie des 60 000 t de farines produites chaque année. Il faut surfer sur l'effet de mode des « boulangeries haut de gamme à la française » dans les pays étrangers. Prôner une production haut de gamme nécessite d'investir dans des secteurs innovants comme les nouvelles technologies.

Et cela ne remet pas en cause l'histoire familiale. Pour Julien Bourgeois, c'est même une « fierté, pour nous, mais aussi pour les 80 employés. Je pense qu'ils sont contents de voir qu'on investit et qu'on se porte bien ». Dans le silo à farine, plusieurs robots ensachent, répartissent et chargent les sacs de farine de 25 kg dans les camions dans lesquels un tapis roulant facilite le travail des ouvriers. L'entreprise a su concilier son héritage et sa recherche d'excellence.

« En France le bio représente 3 % de la consommation totale, chez nous c'est 6 % de notre production », revendique fièrement Julien Bourgeois. Chaque jour, 25 t de céréales 100 % bio et 100 % françaises y sont écrasées alors que l'exploitation du bio a commencé en 2008, après la construction d'un moulin à meules de pierres.

Le moulin s'est récemment doté d'une machine optique impressionnante qui repère les « mauvais grains » avant de les expulser un par un. Toutefois, pour Julien Bourgeois, ce n'est pas suffisant : il faut continuer à investir dans la filière bio et lui accorder plus d'importance et d'espace à l'avenir.

A.L.P. Andrea La Perna

Article paru dans Le Parisien 77 du 15/06/2016 - Photos Le Parisien

http://www.leparisien.fr/verdelot-77510/verdelot-les-moulins-bourgeois-concilient-tradition-et-modernite-14-06-2016-5883737.php#xtor=AD-1481423551

Retrouvez ici la "story telling" de Trajectoires n°29 consacrée à cette entreprise

http://www.seine-et-marne-invest.com/invest/actualites/moulins-bourgeois-verdelot-quatre-generations-de-meuniers

 

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 08/2017
Format : 08/2017