Publié le 16/04/2012

Le Val d'Europe, agglo plus dynamique de France

Dans une étude portant sur les dynamiques économiques, sociales et fiscales des dix dernières années, l’Assemblée des Communes de France (ACDF) signale la trajectoire exemplaire du Val d’Europe... et quelques interrogations pour l’avenir. 

Dans une étude portant sur les dynamiques économiques, sociales et fiscales des dix dernières années, l'Assemblée des Communes de France (ACDF) signale la trajectoire exemplaire du Val d'Europe... et quelques interrogations pour l'avenir.

“Les agglomérations et leur territoire : Dix ans de dynamique socio-économique”. L'étude de l'ACDF, qui passe au crible l'évolution de 221 agglomérations place le Val d'Europe en tête des 15 territoires les plus dynamiques de France. Classé premier pour la progression de son stock d'établissements dédiés aux activités économiques (+ 401,5 %), pour celle de ses PME (+ 481,3 %) et pour sa plus faible concentration d'emplois dans les secteurs fragiles (0,6 %), le Val d'Europe est également cinquième pour sa dynamique de création d'emplois salariés privés entre 1993 et 2009 (+ 124,2 %). Quelques ombres viennent toutefois ternir ce tableau exemplaire. D'abord, si le territoire occupait en 2009 la deuxième place des agglomérations les plus “riches fiscalement” par habitant, cette richesse a baissé de près du tiers (- 30,8 %) sur la période. Ensuite, la part de la Taxe professionnelle dans les bases fiscales du SAN du Val d'Europe, qui s'élève à 71 % en 2009, place le Val d'Europe dans le quarté de tête des agglomérations les plus dépendantes à la TP. Or, ainsi que le souligne l'étude, “ces agglomérations (...) devraient selon toute probabilité être affectées par un profond ralentissement de leurs ressources dans les années qui suivront la réforme...” à suivre donc avec attention.

Plus d'informations : e.greuzat@smd77.com

  

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 08/2017
Format : 08/2017