Publié le 24/03/2016

La Seine-et-Marne vante ses atouts logistiques à la SITL

Seine-et-Marne développement est présente à la SITL pour "vendre" la Seine-et-Marne aux acteurs d'une filière transfigurée par la digitalisation.

« On est loin, désormais, de l'image qu'avait la logistique, générant un unique emploi à l'hectare, polluante, négative. L'arrivée du e-commerce, du numérique, de la traçabilité a profondément changé la donne », souligne David Rozenberg, Chef de projet de Seine-et-Marne développement.

Le stand de Seine-et-Marne développement à la SITL. ©jgp

La structure est présente à la Semaine internationale du transport et de la logistique, au Parc des expositions de Villepinte. Dans les allées du salon, les multiples automates, scanners, et autres appareils robotiques illustrent la digitalisation de la supply chain.  « Désormais, à l'heure de la RFID (*) la logistique créée davantage d'emplois, et pas seulement de manutention, mais aussi de suivi, d'encadrement », fait valoir David Rozenberg, exemples à l'appui.

La SITL, au Parc des Expositions de Villepinte. ©Jgp

C-Discount, (groupe Casino), qui dispose déjà de 55 000 m2 d'entrepôt à Saint-Mard, dans le nord de la Seine-et-Marne, va se doter d'une capacité supplémentaire de 30 000 m2. Le groupe hollandais Action, distributeur d'un millier de références à moins de un euro, va s'installer sur 70 000 m2 à Moissy-Cramayel, et annonce 600 recrutements à terme. Autre exemple, Alpha Direct Service, qui assure la logistique de Price Minister ou de Sarenza, installé en 2013 en Seine-et-Marne, a recruté 200 personnes.

Un réservoir de croissance

« Avec plus de 68 000 salariés dans près de 11 000 établissements, la logistique constitue un véritable réservoir de croissance pour la Seine-et-Marne. La filière représente 20 % de l'emploi salarié dans le département », souligne Seine-et-Marne développement.

Le département compte cinq grands pôles logistiques :

Roissy-Meaux,
Marne-la-Vallée,
Sénart-Melun,
Axe RN 4 (Gretz, Tournan, zone du Val Bréon à Châtres),
Pôle de Montereau-Fault-Yonne.

Parmi les plus grands noms présents en Seine-et-Marne : SNCF, La Poste, Kuehne et Nagel (siège France à Ozoir-la-Ferrière), Samada, Logistique Galeries Lafayette, Jeff de Bruges, Geodis, Ugap, etc.

Quadri-modalité

La Seine-et-Marne bénéficie d'un quadri-modalité, route, fer, air, fluvial, avec  :

- De nombreux axes routiers (A4, A5, A6, Francilienne, N2, N3, N4, proximité de l'A1, de l'A3 et de l'A86),
- Des zones d'activités embranchées fer (ex : ZI Mitry-Compans),
- Le transport fluvial avec la Marne et l'axe Seine (projet de terminal à conteneurs à Montereau avec Ports de Paris),
- Le 1er aéroport de fret d'Europe avec Paris-CDG (devant Francfort) qui est situé pour moitié en Seine-et-Marne (sur les huit communes d'emprise de la plateforme, quatre sont en Seine-et-Marne : Mauregard, Le Mesnil Amelot, Compans et Mitry-Mory).

Sur 300 ha et plus de 500 000 m2 de bâtiments desservis par 80 postes-avions, l'aéroport de Roissy traite chaque année quelque 2,15 millions de tonnes de fret et de courrier, soit 86 % du fret aérien français, avec à la clé 55 000 emplois directs, indirects et induits, selon les chiffres d'ADP.

Des solutions innovantes

« De nombreuses entreprises proposent des solutions innovantes », fait  également valoir Seine-et-Marne développement : Balyo à Moissy-Cramayel (guidage de chariots à palettes), SAS Institute, à Grégy-sur-Yerres au sud de Brie-Comte-Robert (solutions informatiques pour optimiser les processus de fabrication, de gestion des stocks, d'expédition et de réassort) ou Electroclass à Bussy-Saint-Georges (fabrication de tours de stockage vertical).

5 millions de m2 d'entrepôts en Seine-et-Marne

La Seine-et-Marne compte 5 millions de m2 d'entrepôts (estimation DRIEA Ile-de-France), soit 25 % du parc francilien et 7 % du parc national. Elle se classe au premier rang pour l'Ile-de-France, devant l'Essonne et le Val d'Oise.

Parmi les disponibilités foncières :
– Parc de l'A5 (Réau) : 132 ha cessibles pour réaliser 550 000m² de bâtiments – Parc Prologis avec 65 ha de terrain
– Zone de Tournan : 17 ha
– Au nord : Saint-Pathus, 55 ha de terrain commercialisables

* Radio frequency identification (radio-identification)

Article paru dans le journal du Grand paris

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 10/2017
Format : 10/2017