Publié le 04/04/2013

Keraglass à Bagneaux-sur-Loing : des verreries royales au verre vitrocéramique.

Installé sur l'un des plus anciens sites industriels de France, Keraglass, société amont d'Eurokera, fabrique du verre vitrocéramique pour les grands groupes de l'électroménager et les fabricants de cheminées et poêles de chauffage.

Installé sur l'un des plus anciens sites industriels de France, Keraglass, société amont d'Eurokera, fabrique du verre vitrocéramique pour les grands groupes de l'électroménager et les fabricants de cheminées et poêles de chauffage.

“Si Keraglass est officiellement né en 1992, ses origines sont bien plus anciennes. Le site de Bagneaux, aujourd'hui spécialisé dans la fabrication de verres techniques, est en fait l'un des plus vieux sites industriels français. "Il a été créé en 1753 par la verrerie royale de Bagneaux-sur-Loing", raconte Jean-Eric Vermont, directeur de Keraglass, "pour fabriquer des vitres et des bouteilles". Une localisation qui n'est pas due au hasard : "Le sable de Fontainebleau servait de matière première, la forêt fournissait le combustible et le canal du Loing permettait le transport du verre, voilà le triptyque fondateur !".
Dans le courant du vingtième siècle, le site se développe considérablement. Il reste entièrement français jusqu'à la prise de participation en 1920, de Corning, un groupe américain fabriquant de verres de spécialité et techniques, qui en deviendra plus tard propriétaire à 100 %.
Corning, toujours présent sur Bagneaux pour la fabrication de verres de lunettes et d'optique, décide au début des années 90, de créer une nouvelle activité : la production de vitrocéramique plate. Pour l'occasion, ses dirigeants se rapprochent du groupe Saint-Gobain, expert en laminage et réalisation de verre plat. En 1992, naît donc Keraglass, propriété commune de Corning et de Saint-Gobain, tous deux actionnaires à parts égales. "L'exemple parfait d'une joint venture réussie" commente Jean-Eric Vermont, venu de chez Corning. "Chacun des partenaires amène une composante technologique clé qu'il maîtrise parfaitement".
Aujourd'hui, la fabrication de plaques de cuisson et d'inserts de cheminée constitue le cœur d'activité de Keraglass, société amont du groupe Eurokera, auquel elle fournit le verre de base. Le filon de sable de Fontainebleau étant depuis longtemps épuisé, l'entreprise se fournit désormais en Australie. "Pour la vitrocéramique, nous utilisons du spodumène, un sable qui contient du lithium", explique Jean-Eric Vermont. "Il n'en existe que de rares gisements dans le monde". Parmi les principaux clients de l'entreprise, tous les grands groupes de l'électroménager (Electrolux, Samsung, General Electric ou encore Ikea), ainsi que les principaux fabricants de cheminée et de poêles de chauffage. "Entre la création de Keraglass et les années 2000, nous avons capturé l'essentiel de la croissance du marché mondial". Forte de cette expansion, Keraglass a récemment investi 66 millions d'euros dans la construction, sur son site de Bagneaux, du plus grand four de vitrocéramique au monde. Une fois monté en température, il doit absolument être maintenu chaud. Et Jean-Eric Vermont, de s'enthousiasmer : "Maintenir de telles installations à plus de 1500 °C 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pendant plusieurs années est un challenge permanent !".

 

Jean-Eric Vermont, directeur de Keraglass.

 

 

 

 

 

 

 

 

« Notre entreprise est l'exemple parfait d'une joint venture réussie. Chacun des partenaires amène une composante technologique clé qu'il maîtrise parfaitement. »

KERAGLASS C'EST QUOI ?

- 250 collaborateurs
- Une usine qui fonctionne 24 heures/24 et 7 jours/7
- 66 millions d'euros d'investissement dans un nouveau four
- Propriété à 50/50 de Corning et Saint-Gobain. 450 salariés

LES DATES
1753 - Création des verreries royales de Bagneaux-sur-Loing
1920 - Prise de participation de l'américain Corning
1992 - Naissance de Keraglass
2010 - Construction du plus grand four de vitrocéramique au monde

SOURCE
Trajectoires n° 30 – AVRIL - MAI 2013

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 10/2017
Format : 10/2017