Publié le 01/09/2011

INSEAD : the business school for the world

Fondée à Fontainebleau en 1957 par des anciens d’Harvard, l’INSEAD s’était donné pour mission de rassembler et former des managers européens. Un demi-siècle plus tard, ses étudiants et ses enseignants viennent du monde entier.

Fondée à Fontainebleau en 1957 par des anciens d'Harvard, l'INSEAD s'était donné pour mission de rassembler et former des managers européens. Un demi-siècle plus tard, ses étudiants et ses enseignants viennent du monde entier.

"Le MBA – notre programme principal – comprend un peu plus de 1000 étudiants, dont environ 600 à Fontainebleau et 400 à Singapour."
Éric Ponsonnet, directeur général de l'administration de l'INSEAD.

 

 

 

 

 

 

Lorsqu'en 1957, des étudiants de la Harvard Business School et le général Georges Doriot (professeur de management et inventeur du capital-risque) créent l'INSEAD, l'école ne comprend qu'une salle de classe et quelques bureaux. “Au tout début, elle était hébergée au sein du château de Fontainebleau”, raconte Éric Ponsonnet, Directeur général de l'administration. Ces pionniers s'inspirent alors du modèle des business schools américaines, souhaitant créer une sorte de Harvard à l'européenne. “Douze ans tout juste après la fin de la seconde guerre mondiale, trois mois après la signature du Traité de Rome, l'idée était de rassembler des managers européens au sein d'une même école en mélangeant les nationalités.” Aujourd'hui le campus se situe toujours à Fontainebleau, à l'entrée de la ville, mais il dispose désormais de nombreux équipements : bibliothèque, restaurant, salle de fitness, résidences hôtelières...

De l'Europe au monde

À l'origine, l'enseignement est délivré en trois langues : l'anglais, le français et l'allemand. Un demi-siècle plus tard, l'INSEAD a simplifié les choses : l'enseignement se fait exclusivement en anglais même si, à leur sortie, les étudiants ont l'obligation de parler couramment deux autres langues de leur choix, en plus de l'anglais. Mondialisation oblige, la vocation transfrontalière de l'INSEAD s'est élargie à l'ensemble du globe. Si le campus principal reste celui de Fontainebleau, l'école a successivement inauguré un campus en Asie à Singapour il y a dix ans, un autre au Moyen-Orient à Abu Dhabi, voici bientôt cinq ans.

Trois campus et 80 nationalités

Trois campus donc, pas moins de 80 nationalités dont aucune n'est dominante dans la même classe, soit un modèle unique dans le monde académique. “Le MBA – notre programme principal – comprend 1 000 étudiants, dont 600 à Fontainebleau et 400 à Singapour, détaille Éric Ponsonnet. Mais les trois-quarts des étudiants passent d'un campus à l'autre pendant leur année de formation et ont la possibilité de faire un échange avec Wharton et Kellogg.”Un profil international qui séduit particulièrement les recruteurs puisque dans les trois mois qui suivent l'obtention de leur MBA, 93 % des diplômés de l'INSEAD trouvent un emploi. L'institut propose également un programme Executive MBA destiné aux cadres plus âgés désireux de suivre une formation continue, ainsi qu'un programme doctoral qui forme des PhD, futurs enseignants chercheurs, “recrutés pour enseigner la gestion par les plus grandes universités internationales, offrant la possibilité de spécialisation dans l'un des six domaines incluant les sciences de la décision, la finance, le marketing, la psychologie des organisations, la gestion de technologies et les opérations et la stratégie”, précise Éric Ponsonnet.

Un employeur privé incontournable

Cette orientation internationale a des conséquences directes sur l'activité économique de la région de Fontainebleau.
Car ces étudiants qui viennent de loin ont besoin de se loger sur place, de se restaurer et de se distraire. Les participants aux différents programmes (MBAs et exécutifs) sont 800 en moyenne, auxquels s'ajoutent les 450 salariés sur Fontainebleau (100 enseignants sur un total de 145) et 200 sous-traitants qui assurent notamment la restauration, le nettoyage, le gardiennage et une partie de l'informatique. “La plupart vivent dans le sud de la Seine-et-Marne, ce qui fait de nous l'un des principaux employeurs privés de la région
de Fontainebleau”, analyse Éric Ponsonnet qui conclut : “Notre positionnement à l'international ne nous empêche pas de contribuer à la vitalité locale, bien au contraire !”

LL.M. DROIT INTERNATIONAL DES AFFAIRES
Dans le cadre du PRES Sorbonne Universités, l'INSEAD propose dès cette rentrée 2011 et conjointement avec l'Université Panthéon-Assas, un LL.M. (Master of Law) Droit International des Affaires. Ce diplôme est destiné aux candidats dotés d'une expérience professionnelle d'au moins 4 ans, titulaire d'un Master de droit ou de gestion. Associant enseignement du droit et du management, il prépare à la maîtrise d'opérations d'envergure (fusions transfrontalières, grandes acquisitions, opérations boursières, etc.). Les séminaires seront assurés en parallèle à Paris et à Singapour par des équipes conjointes de l'Université Panthéon-Assas et de l'INSEAD.

SOURCE
Trajectoires n° 22 – SEPTEMBRE-OCTOBRE 2011

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 11/2017
Format : 11/2017