Publié le 13/06/2016

Comitec, à Meaux : La dernière fabrique française de verres solaires minéraux

Comitec
Comitec

« Notre fierté, à la manufacture Vuarnet, est d'être la seule usine française à fabriquer des verres solaires minéraux. »

Thierry Bouché, Directeur de Comitec à Meaux
 

Implantée depuis 1986 dans la zone industrielle de Meaux, l'entreprise Comitec abrite l'atelier de fabrication des verres Vuarnet, une marque « made in France » qui a construit sa notoriété depuis bientôt 60 ans sur la qualité de ses verres solaires minéraux.

Depuis 30 ans, l'entreprise Comitec, dite « manufacture Vuarnet », est 100% dédiée à la fabrication des verres de lunettes Vuarnet. La collaboration, en 1957, de l'opticien Roger Pouilloux avec le skieur star Jean Vuarnet, futur champion olympique des Jeux de Squaw Valley, en Californie, constitue l'acte de naissance de la marque Vuarnet, qui se hisse d'emblée au rang de référence mondiale pour les produits solaires dédiés à la montagne et aux sports d'hiver.

« Le verre minéral est au solaire ce que le diamant est à la joaillerie »

Tandis que l'industrie a massivement basculé dans la production de verres en plastique, moins chers mais aussi de moindre qualité, la manufacture Vuarnet est restée fidèle à l'ADN de la marque : le verre minéral solaire, gage d'une protection visuelle optimale. « Plus résistant à la rayure et plus propre, c'est de loin le matériau le plus noble en lunetterie » souligne Thierry Bouché, Directeur de l'usine Comitec à Meaux. Au fil du temps, la manufacture a perfectionné ses techniques de fabrication et s'est dotée de nouvelles machines pour diversifier sa gamme de produits, dont les verres minéraux correcteurs. Numéro 1 des ventes de la maison depuis son origine, le verre SkiLynx exclusif à la marque reste aujourd'hui encore la référence pour une protection optimale à la montagne. Conçu dans une teinte jaune-vert, il est sublimé par un traitement miroir bi-dégradé argent, qui permet de lutter efficacement à la fois contre les rayons directs et la réverbération du soleil.
 

Une expertise reconnue

Une fois livrés à l'atelier sous forme de palets, les verres y subissent pas moins de quinze traitements différents avant de pouvoir être montés. Très complexe, l'activité requiert une précision qui se mesure au centième de millimètre près, ainsi que le savoir-faire des « compagnons » – les salariés de la manufacture – dont la plupart ont toujours travaillé dans l'industrie du verre. Le gravage du « V » posé sur un ski, sigle dont la marque estampille chacun de ses verres, s'effectue toujours manuellement à l'aide d'un poinçon. « Grâce à ce fonctionnement, l'usine enregistre chaque année un taux de rebut particulièrement faible (5 %) » note fièrement Thierry Bouché.
 

Un effort d'équipement pour faire face au développement de la marque

Visant un public plus jeune, la marque Vuarnet se renouvelle et diversifie son portefeuille de produits en introduisant des modèles plus contemporains et plus hauts de gamme. Pour anticiper la croissance de la marque, la manufacture s'est ainsi dotée de nouveaux outils qui permettront d'augmenter rapidement le volume de production. Elle compte embaucher au moins deux salariés supplémentaires à la fin de l'année.
 

COMITEC C'EST

- 2,6 M€ de CA en 2014
- 14 salariés
- Plus de 100 000 paires de lunettes assemblées chaque année
- Jusqu'à 1 000 verres par jour
- Un atelier de 1 450 m2

LES DATES
1986 : Création de Comitec
2014 : Introduction du verre progressif minéral en technologie digitale « Free form »
Octobre 2015 : Prise de direction de la manufacture par Thierry Bouché
Avril 2016 : Création de traitements miroirs rouges, bleus et verts
Septembre 2016 : Recrutement programmé de deux salariés

Photos : SMD/Yannpiriou.com

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 08/2017
Format : 08/2017