Publié le 14/06/2012

Avec le Parc d’activités de Noëfort, Saint-Pathus affiche ses ambitions

Initialement destinée à l’implantation d’activités logistiques, notamment en raison de sa proximité avec Roissy, la nouvelle zone d’activité économique de Saint-Pathus se veut aujourd’hui généraliste. Son atout n°1 : l’espace, devenu rare en première et seconde couronnes franciliennes.

Initialement destinée à l'implantation d'activités logistiques, notamment en raison de sa proximité avec Roissy, la nouvelle zone d'activité économique de Saint-Pathus se veut aujourd'hui généraliste. Son atout n°1 : l'espace, devenu rare en première et seconde couronnes franciliennes.

L'ouverture d'un supermarché Colruyt en 2013 donnera le véritable coup d'envoi pour le parc d'activités de Noëfort à Saint-Pathus, situé le long de la RN 330 dans le prolongement d'une zone artisanale déjà existante. Le Maire de la commune, Jean-Benoît Pinturier, ne cache pas sa satisfaction de voir se concrétiser un programme dont la commercialisation, en 2009, avait hélas coïncidé avec les débuts de la crise économique et financière internationale. “Les investisseurs avaient alors fait preuve de la plus grande prudence et les activités logistiques que nous espérions attirer sur plus de 450 000 m² se sont fait attendre”.
Au bout du compte, c'est donc la parcelle d'activités commerciales et de services (3 ha) qui se concrétisera la première. Outre les 1 000 m² de l'enseigne belge bien connue dans le Nord de la France, une galerie commerciale (1 200 m²), une station service, une laverie auto et un pôle médical vont progressivement sortir de terre.
Des moyennes surfaces dédiées au bricolage et au jardinage sont également espérées. “C'est un début, se réjouit le Maire d'une commune qui, en 40 ans, est passée de 400 à plus de 6 000 habitants. Un tel développement nécessite des équipements et des services à la population très coûteux pour la collectivité. Il exige aussi d'offrir des emplois à nos jeunes. Pour toutes ces raisons l'implantation de nouvelles entreprises est une absolue nécessité”.
D'où la décision, adoptée par Saint-Pathus et sa Communauté de communes – le Pays de la Goële et du Multien – de se doter de trois zones d'activités. Celle de Moussy-le-Neuf affichant déjà complet, celles de Saint-Pathus et de Saint-Mard prennent désormais le relais.
“Nous ne manquons pas d'atouts”, fait observer Philippe Renard, le président de la SCI de Saint-Pathus que son groupe (Van Maercke Immobilier) a créé en association avec Prologis. “Ici, l'espace est généreux, bien desservi par les autoroutes A1 et A4. Nous bénéficions aussi de la proximité immédiate de l'aéroport de Roissy. Après avoir déblayé plus d'un million de m3 de terre et fait procéder à tous les travaux de voirie et de raccordements aux réseaux, nous sommes donc fins prêts à accueillir des entreprises”.

Van Maercke Immobilier, comme Prologis, un des principaux propriétaires et fournisseurs de plateformes logistiques en France avec plus de 2,3 millions de m² situés sur les principaux axes stratégiques, est à l'écoute de toutes les demandes. Plusieurs contacts ont déjà été établis, notamment via Seine-et-Marne Développement, l'agence économique du Conseil général. “Nos terrains sont divisibles de 1 à 17 ha, à la vente comme à la location, détaille Philippe Renard. Pour gagner du temps, nous avons pris les devants en déposant des permis de construire pour deux bâtiments de 40 000 et 20 000 m2 dédiés à la production et/ou à la logistique par cellules de 6 000 m2. Ainsi, une entreprise intéressée pourrait être dans ses murs en 6 à 8 mois”. Pour d'autres projets plus personnalisés, il faut plutôt compter 12 à 18 mois de délais. Jean-Benoît Pinturier, le Maire de Saint-Pathus, veut bien patienter encore un peu : il mise sur la création de 300 à 500 emplois !

“Plus de 40 ha sont immédiatement disponibles en lots sur-mesure, de 6 000 m2 à la location jusqu'à 170 000 m2 à la vente”. Philippe Renard, Président de la SCI de Saint-Pathus.

EN CHIFFRES

- 55 ha de superficie totale dont 7 rétrocédés à la ville pour la création d'un parc urbain
- 3 parcelles de 17, 15 et 9 ha dédiées aux activités industrielles, artisanales et logistiques
- 60 € le m2 à la vente (terrain)
- 40 à 55 € /m2 hors charges et par an à la location (locaux)
- 6 à 8 mois de délais pour une implantation dans les deux bâtiments logistiques (40 000 et 20 000 m2) dont les PC ont déjà été déposés
- 1 parcelle de 3 ha réservée aux activités commerciales et de services
- À 15 minutes de l'aéroport de Paris CDG
- À 15 km de Meaux
- À 45 km de Paris
- À 3 km de la gare du Plessis Belleville (TER direct pour la Gare du Nord)

ET EN DATES

2004 - Création de la SCI de Saint-Pathus détenue à parts égales par Prologis et Van Maercke Immobilier
2005 - Fouilles archéologiques
2006-2007 - Travaux de viabilisation
2009 - Lancement de la commercialisation
2013 - Premières implantations commerciales

SOURCE
Trajectoires n° 26 – JUIN-JUILLET-AOÛT 2012

Tags: 

Abonnez-vous à notre newsletter

Format : 08/2017
Format : 08/2017