Sara KOBAYASHI
Publié par Sara KOBAYASHI
le 23/10/2017

Sénégal: Le pays et le Japon veulent conclure un accord avant fin 2017

Par Abdoulaye Ndiaye

Les discussions pour la conclusion d'un accord bilatéral sur la protection et la promotion des investissements entre le Sénégal et le Japon ont démarré aujourd'hui.

Du 09 au 11 octobre 2017, les hauts fonctionnaires des deux pays vont travailler autour de cet accord. En effet, depuis la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (Ticad) qui s'est tenue au mois d'août dernier à Maputo (Mozambique), le Japon promeut l'accord d'investissement avec les pays africains. Ainsi, le Sénégal est parmi les pays prioritaires choisis par l'Etat japonais pour accéder au reste du continent.

Le chef de la délégation japonaise qui séjourne au Sénégal, Daisuke Nakajima considère que le Sénégal est la porte d'entrée de l'Afrique de l'Ouest. A son avis, avec cet accord qui sera trouvé avant la fin de cette année, le Sénégal pourra attirer davantage les entreprises japonaises qui vont contribuer à l'exploitation et au développement des ressources naturelles ainsi qu'à la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent d'ici 2035.

Toutefois, pour attirer plus d'investissements directs étrangers, le Conseiller technique du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Cheikh Tidiane Thiam indique qu'il faut approfondir le cadre juridique qui gouverne les investissements étrangers au Sénégal. « En 2006, les investissements domestiques nationaux couvraient 13% de la valeur totale des investissements et les investissements directs étrangers (IDE) avaient atteint 87% », rappelle Cheikh Tidiane Thiam. Il plaide pour la multiplication des accords de promotion et de protection des investissements.

Tag :

Pas encore membre de businest ?

Pour accéder à toutes les informations du réseau et interagir avec les autres membres :

Créez votre compte