Harold CHENARD
Publié par Harold CHENARD
le 06/04/2012

Retour sur dix ans de développement durable dans l'immobilier d'entreprise

Dix ans déjà que l'on fête la semaine du développement durable. Jones Lang LaSalle a profité de cet anniversaire pour revenir sur dix années de développement durable dans l'immobilier d'entreprise. Une décennie pendant laquelle le respect des normes environnementales s'est progressivement introduit dans les stratégies des acteurs de l'immobilier, des investisseurs à la recherche de la « valeur verte » et dont les groupes se sont dotés de directions développement durable, jusqu'aux utilisateurs qui ne cherchent plus qu'à s'implanter dans des immeubles « verts », synonymes d'économies d'énergie et de valorisation de leur image. « Les démarches volontaires visant à la certification et à la labellisation d'immeubles en construction ou en phase de rénovation se sont multipliées depuis 2005, rappelle le conseil. Près de 750 opérations étaient certifiées sous la marque HQE fin 2011 pour plus de 11 millions de m² en France et à l'international. En Ile-de-France, on dénombrait 6,1 millions de m² de bureaux certifiés HQE fin décembre ce qui représente environ 12% du parc de la région capitale. Au total, ce sont plus de 270 opérations qui ont reçu le précieux sésame vert. Il s'agit à 99% d'immeubles de plus de 5 000 m², localisés majoritairement en 1ère couronne. » Désormais, l'un des enjeux de la prochaine décennie (à défaut de pouvoir encore réellement identifier une « prime aux immeubles verts » dans l'Hexagone) figure dans la comparaison des performances des immeubles certifiés « qui peut faire apparaître de grandes différences, en fonction des cibles atteintes, du millésime du référentiel et de la RT de référence », précise le conseil. A condition de pouvoir appréhender facilement ces certifications. Certivéa s'y est déjà attelé, en lançant son "Passeport Bâtiment Durable". Mais s'il est un défi de taille que l'immobilier d'entreprise devra relever dans les dix prochaines années, c'est bien celui de la mise aux normes du parc existant, vaste sujet présent à l'esprit de tous les acteurs du secteur. « Le groupe de travail du Plan Bâtiment Grenelle a préconisé la mise en place d'un objectif provisoire de baisse des consommations énergétiques de 25% d'ici à 2015, date à laquelle une réévaluation des objectifs sera effectuée », rappelle Jones Lang LaSalle. Très attendu par le marché, de décret sur la rénovation du parc existant ne devrait plus tarder à sortir. Pour Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Grenelle, ce sera pour le 2e semestre 2012.

Source : http://www.businessimmo.com/contents/19651/retour-sur-dix-ans-de-developpement-durable-dans-limmobilier-dentreprise

Pas encore membre de businest ?

Pour accéder à toutes les informations du réseau et interagir avec les autres membres :

Créez votre compte