David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 25/02/2013

Liège: un vaste projet logistique menacé

 L'Awex négocie avec un géant de la grande distribution pour la construction d'un centre logistique à Liège. Mais la longueur des procédures administratives freine l'investissement de 15 millions d'euros susceptible de créer au moins 400 emplois.

A l'heure où la région liégeoise est confrontée à des destructions d'emplois sans précédent, elle risque de passer à côté d'un gros investissement. Et ce, en raison de la longueur des procédures administratives. Selon nos informations, la branche "Investissements étrangers" de l'Agence wallonne à l'exportation (Awex) est en grandes négociations avec un géant européen de la grande distribution pour la concrétisation d'un projet d'investissement d'envergure dans la province. Celui-ci vise la construction d'un centre logistique dans les environs de Liège Airport pour assurer l'approvisionnement de ses magasins. Selon des sources proches du dossier, les discussions seraient bien avancées, mais elles butent désormais sur le délai de mise à disposition du terrain pour le futur investisseur. Car il nous revient que l'emplacement convoité ne serait disponible qu'en 2014, ce qui ne convient pas au candidat acquéreur, qui voudrait en disposer dans des délais plus rapprochés.

Même si la région liégeoise a des atouts marqués par sa bonne position géographique, ses infrastructures en terme de mobilité (Port autonome, Liège Airport et le futur projet de TGV fret/Carex), le client avec qui l'Awex est en discussion la met en concurrence avec des offres d'autres régions. Celles-ci lui proposent l'achat rapide des terrains et l'introduction de la demande de permis dans des délais rapprochés. Or, dans le cas du projet liégeois, les expropriations n'ont pas encore démarré et l'équipement du site soit encore suivre après.

Dix ans de travaux

La situation est d'autant plus interpellante qu'il s'agit ici d'un investissement d'environ 15 millions d'euros et pouvant déboucher sur la création d'au moins 400 emplois, nous assure-t-on. Pour l'instant, pas question de dévoiler l'identité du futur investisseur pour ne pas handicaper une heureuse fin des négociations.

Mais plusieurs sources nous ont confié qu'un tel dossier, bloqué par la longueur des procédures administratives, n'est ni unique, ni exceptionnel. "Les responsables politiques wallons vantent la disponibilité de terrains, mais les choses sont plus compliquées dès qu'on est à la recherche d'un terrain d'au moins 10 hectares. A partir du moment où le politique a donné son feu vert sur des sites à aménager, il faut encore entre 8 et 10 ans de procédures et de travaux avant que les terrains ne soient mis à la disposition des clients pour la vente", nous a confié une source bien informée sous couvert de l'anonymat.

Ce projet de centre logistique donne un écho au récent blocage des négociations entre la Société wallonne des aéroports (Sowaer) et Liège Airport concernant l'équipement des Zones d'activités économiques (ZAE) autour de l'aéroport liégeois et pouvant accueillir des activités logistiques.

Les dirigeants de Liège Airport ont, à la dernière minute, décidé de ramener la rémunération de la Sowaer à 3% du coût des études et travaux d'équipement des ZAE, alors qu'une convention l'avait fixée à 13%. Philippe Suinen, patron de l'Awex, aurait d'ailleurs attiré l'attention des dirigeants de la Sowaer sur l'urgence de disposer d'un calendrier.

 

Source : www.lecho.be - 24/02/13

Pas encore membre de businest ?

Pour accéder à toutes les informations du réseau et interagir avec les autres membres :

Créez votre compte