Anthony Yard
Publié par Anthony Yard
le 14/03/2012

La Seine-et-Marne a beaucoup de nouveaux projets dans ses cartons

14/03 | 07:00 | Dominique Malecot ; Les Echos


La Seine-et-Marne a beaucoup de nouveaux projets dans ses cartons


L'Etat et l'Institut français du tourisme montent des projets de pôle tourisme tandis que le maire de Montereau-Fault-Yonne veut lancer un parc d'attraction dédié à Napoléon.

    L'idée est signée Daniel Canepa. « Je ne comprends pas qu'on n'ait pas eu plus tôt l'idée de s'appuyer sur l'ensemble des dynamiques territoriales qui accompagnent Disneyland Paris pour créer un cluster tourisme qui intéresse l'ensemble du Grand Paris », explique le préfet d'Ile-de-France qui connaît d'autant plus la question qu'il est aussi délégué interministériel au projet Euro Disney. Loin d'être abouti, le projet, qui a notamment l'appui du groupe de loisirs américain et de l'université de Paris Est Marne-la-Vallée serait centré sur Val d'Europe et aurait vocation à faire émerger de nouvelles entreprises dynamiques et innovantes. Outre des activités de recherche, il comprendrait une grande école hôtelière s'inspirant de celle de Lausanne,  « mais assez différente », affirme le préfet .

Fontainebleau sur les rangs

De son côté, le président PS du conseil général, Vincent Eblé, évoque un projet de l'Institut français du tourisme qui pourrait voir le jour dans les deux ans à Fontainebleau. Il dispenserait une formation adaptée au contexte local avec masters spécialisés et doctorats centrés sur le patrimoine, l'architecture, la valorisation touristique, la gestion des parcs d'attractions. Les deux projets seraient « davantage complémentaires que concurrents », veut croire Rémi Dourthe, directeur de Fontainebleau Tourisme, qui rappelle que la forêt reçoit envron 11 millions de visiteurs par an et le château 415.000.  « Le tourisme représente de 25 à 30 % de l'activité économique du territoire », rappelle-t-il.

Mais la Seine-et-Marne pourrait aussi accueillir d'ici à 2017 un parc de loisirs dédié à Napoléon. Soutenu par Yves Jégo, il serait construit, pour 250 millions d'euros à Montereau-Fault-Yonne et permettrait de créer 3.000 emplois « Depuis quinze ans, nous célébrons la bataille de Montereau, dernière victoire de Napoléon face aux Autrichiens, plaide le député-maire (PR) de la ville. Ce rendez-vous rassemble entre 15.000 et 20.000 personnes dans les rues. » Selon lui, Napoléon est une « marque-monde » qui peut faire venir « entre 1,5 et 2 millions de visiteurs par an », insiste-t-il.
D. MA., Les Echos

Article original en cliquant sur ce lien

 

Pas encore membre de businest ?

Pour accéder à toutes les informations du réseau et interagir avec les autres membres :

Créez votre compte