David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 16/04/2013

La mutualisation est encore à développer dans le transport fluvial

Un colloque organisé par l'Association française des ports intérieurs (Afpi) a planché sur la mutualisation dans le transport fluvial. Un concept encore peu utilisé dans ce mode, mais qui dispose d'un important potentiel.

La mutualisation dans le transport a pris toute sa dimension dans la re­cherche d'économies par les opérateurs. Elle devrait être facilitée par la concentration de partenaires et de métiers dans un site.

L'Afpi s'est alors demandée pourquoi la mutualisation en faveur du fluvial ne se développe pas plus.


Être suffisamment nombreux

Jacques Trorial, président de l'ADPF (Association de développement des ports français) a tout de suite posé le sujet. "Nous devons être obsédés par la reconquête logistique."

Pour Christian Rose, directeur général adjoint de l'AUTF, la mutualisation a avant tout été demandée par la grande distribution qui a voulu réaliser des économies. "La mutualisation en logistique doit se défaire de sa fragilité. Il faut être suffisamment nombreux pour qu'elle soit pérenne", a expliqué le directeur général adjoint de l'AUTF.


Disposer de linéaires suffisants

Une idée que Christian Granier, vice président de la commission fluviale de TLF, a défendue en l'imaginant com­me "une collaboration logistique entre plusieurs sociétés."

Cette collaboration logistique doit avoir pour ciment la confiance entre les différents opérateurs, a rappelé Christian Granier.

Source : wk-transport-logistique.fr - 15/04/13

Pas encore membre de businest ?

Pour accéder à toutes les informations du réseau et interagir avec les autres membres :

Créez votre compte