David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 22/04/2013

Immobilier Logistique Confirmation du ralentissement et manque de visibilité pour 2013/2014

Le spécialiste de l'immobilier logistique CBRE publie les résultats de son analyse du marché de l'immobilier en France. En ce qui concerne la logistique, le tassement de la demande placée (vente + location) se confirme avec une baisse de 13% pour le premier trimestre 2013. L'année 2012 aura été marqué par un marché en décroissance de 28% par rapport à l'année précédente, 2011 ayant toutefois été une année exceptionnelle, mais également par une tendance à la massification. En effet, 22% des transactions, soit 29 au total, concernait des surfaces de plus de 20.000 m², les plus grandes étant quasiment exclusivement à mettre au compte de la grande distribution et du e-commerce. Géographiquement, 70% des opérations ont été menées sur la dorsale Paris-Lyon-Marseille et c'est naturellement sur cet axe que l'on retrouve les loyers les plus élevés, ceux-ci atteignant 60 €/m² et plus en Ile de France. Parmi les faits marquants de l'année, notons le retour des grandes transactions (vente de 480.000 m² d'actifs de Prologis à Blackstone) et l'intérêt des investisseurs étrangers (vente d'un datacenter de 8.000m² de Bouygues à Digital). « Il y a actuellement en France très peu de chantiers en cours, donc une offre vieillissante, mais il reste pour autant de réelles capacités foncières, y compris en IDF et pour des grandes surfaces » révèle Didier Malherbe, Directeur Général Adjoint de CBRE. « Il existe d'ailleurs des projets de ce type dans les cartons. Mais la confiance et la visibilité font défaut. Nous anticipons donc un marché stable en 2013 ».

 

Source : Supplychainmagazine.fr - 22/04/13

Pas encore membre de businest ?

Pour accéder à toutes les informations du réseau et interagir avec les autres membres :

Créez votre compte