David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 20/09/2012

Feu vert à l'urbanisation du "triangle de Gonesse"

Le territoire de 1.000 hectares au nord de Paris sera colonisé par les entreprises, les commerces et les loisirs d'ici dix ans. Au cœur du projet, le gigantesque complexe Europacity d'Auchan. Des associations dénoncent une "urbanisation massive".


Un vaste territoire de 1.000 hectares de terres agricoles transformé en quartier d'affaires, centre commercial et base de loisirs. Voici le "triangle de Gonesse", près du Bourget, à cheval sur le Val d'Oise et la Seine-Saint-Denis, dans seulement dix ans. L'Etablissement public d'aménagement (EPA) Plaine de France a annoncé mercredi la validation d'un grand projet urbain censé créer, à terme, "près de 40.000 emplois" dans un bassin marqué par un chômage record.
Au cœur du dispositif figure Europacity, le projet à 1,7 milliard d'euros du groupe Auchan, qui prévoit de créer, sur 80 hectares, "le premier complexe européen culturel, récréatif, touristique et commercial". Et promet, à lui seul, quelques 12.000 emplois. Hôtels de luxe, commerces, sièges de grandes entreprises, un tableau de rêve pour les élus locaux.


"Relier des territoires enclavés"
"Le projet de triangle de Gonesse permettra de conforter le Grand Roissy, d'attirer les entreprises et de relier des territoires enclavés", plaide Damien Robert, directeur général de l'EPA Plaine de France. D'autant que le tout doit être relié, d'ici à 2025 par le futur métro du Grand Paris. "Avec l'arrivée des transports en commun, l'usage de la voiture va passer de 80% à 50% des déplacements."
Tout le monde ne voit pas les choses du même œil. Malgré la sanctuarisation de 400 hectares de terres agricoles, le collectif pour le triangle de Gonesse, qui regroupe 17 associations, dénonce un projet "délirant" ouvrant la voie à l'urbanisation "massive".


"Spéculation immobilière"
"On veut créer un nouveau centre commercial alors qu'Aéroville n'a même pas encore ouvert à Tremblay et que d'autres centres commerciaux se cassent la figure, juge Jacqueline Lorthiois, urbaniste du collectif. On avance un nombre d'emplois incroyable, mais oublie de retrancher ceux que ces projets vont détruire dans les petits commerces et les autres centres commerciaux."
Les associations, qui dénoncent la "spéculation immobilière" sur ce territoire de plus en plus convoité, indiquent qu'elles rencontreront les membres du cabinet de la ministre écologiste du Logement, Cécile Duflot, dans les prochains jours. Les élus verts du conseil régional ont manifesté à plusieurs reprises leur hostilité "à tout projet d'urbanisation" du triangle de Gonesse.

 

Source : Metrofrance.com - 20/09/2012

Pas encore membre de businest ?

Pour accéder à toutes les informations du réseau et interagir avec les autres membres :

Créez votre compte