Ericka Rolin
Publié par Ericka Rolin
le 15/01/2019

Chep démontre sa maîtrise des flux internationaux

Chep a réalisé du « sur-mesure » pour l'approvisionnement de la Société des Alcools du Québec (SAQ). Preuve en est, 33 producteurs de vins français sont désormais au Canada grâce aux 50 000 palettes Mark 55 de Chep, le standard de palette requis en Amérique du Nord et qui répond à une norme stricte, celle d'un traitement phytosanitaire thermique obligatoire sur les supports en bois. Ce standard a aussi l'important avantage d'être le seul acceptés par les distributeurs locaux, ce qui n'était pas le cas des 13 000 palettes échanges utilisées auparavant et qui partaient en déchetterie après utilisation. L'intérêt écologique n'est donc pas des moindres.

Cette collaboration a été réalisé avec la Société des Alcools du Québec (SAQ), qui gère le commerce des boissons alcoolisées sur le territoire. Auparavant, la SAQ recevait chaque jour des supports de tailles et de qualités variées, chargés de colis. A leur arrivée, ces derniers devaient être remis sur des palettes acceptés par les distributeurs canadiens. En normalisant sa plateforme et en n'utilisant que des palettes bleues, la SAQ a optimisé ses opérations. Le tri des palettes n'est plus à faire et les aspects administratifs sont fluidifiés. Les dommages produit ont diminué, les manutentionnaires gagnent du temps et ils bénéficient de meilleures conditions de travail. Depuis le démarrage de cette collaboration initiée en Italie, en 2016, avec Gruppo Italiano Vini et en France avec AdVin, ce sont environ 75 000 palettes Mark 55 en Europe qui sont envoyées à la SAQ. Les premiers pilotes ont déjà montré des aspects positifs qui pourront être mesurés prochainement : réduction des dommages, meilleure durabilité et augmentation de la productivité. Pour Latifa Gahbiche, président directeur général de Chep France : « Notre réseau nous a permis d'accompagner la SAQ et les producteurs français jusqu'en Amérique du Nord tout en éliminant le gaspillage, grâce notamment à l'utilisation de nos supports partagés qui ont remplacé ceux à usage unique. Il s'agit d'un excellent exemple de la façon dont une collaboration peut devenir plus efficace tout en réduisant l'impact sur l'empreinte carbone ».

Pas encore membre de businest ?

Pour accéder à toutes les informations du réseau et interagir avec les autres membres :

Créez votre compte