David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 19/11/2013

Logistique pièces de rechange : Chronopost investit les réseaux constructeurs

Après un fort développement dans les réseaux indépendants pour des livraisons en express de pièces de rechange, Chronopost profite de son fort développement depuis 2009 pour axer sa stratégie vers les constructeurs et la fourniture des concessionnaires en pièces de rechange.

L'après-vente automobile est fortement dépendante de la logistique en pièces de rechange depuis plusieurs années. La livraison doit se faire chez un grossiste ou un concessionnaire dans un délai maximum de J+1 avant midi. Et sur ce créneau, des entreprises comme Chronopost spécialisée dans l'express ont progressivement pris le pas sur les traditionnelles livraisons en messagerie.

"Nous avons une progression de 10% par an de notre chiffre d'affaires sur cette activité automobile", rappelle Sylvie Loubaud chef de marché automotive chez Chronopost. "Nous livrons aujourd'hui 200 000 colis par mois sur l'ensemble de ce secteur". Et d'ajouter : "Nous avons mis en place des solutions de distribution sur l'ensemble de l'Hexagone tout en étant présent dans les territoires d'Outre-Mer pour livrer également les pièces de rechange".

Avec une forte implantation nationale, Chronopost a séduit plusieurs acteurs de la rechange indépendante et depuis quelques mois des constructeurs dont un serait français. Rappelons que l'entreprise affiche un taux de service de 98% sur les livraisons à J+1 avant midi. Rappelons enfin que Chronopost est également présent sur les marchés que sont la santé, l'électronique/informatique, la distribution/e-commerce, la banque/assurance et l'industrie.

 

Source : auto-info.fr - 18/11/13

David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 21/10/2013

Stihl France se fait construire un entrepôt en propre

La filiale française du groupe Andreas Stihl, fabricant et distributeur de tronçonneuses, débroussailleuses, taille-haies... de marque Stihl et Viking se fait construire un entrepôt de 12.000 m² sur la commune de Quincy-Voisins (77), en bordure de l'A4 et à proximité de son autre entrepôt loué, à Bussy St Georges (77).

« Nous sommes une entreprise familiale qui façonne elle-même son avenir. Nous attendons une poussée de croissance en France, bien que l'économie soit morose, et nous comptons lancer bon nombre de nouveaux produits. Notre nouvel entrepôt de 12.000 m² de surface utile va décharger celui de Bussy Saint-Georges et nous donner de la place pour notre future croissance. Doté d'équipements techniques ultramodernes, il livrera encore plus rapidement nos produits premium à nos clients », a déclaré Nikolas Stihl, petit-fils du Fondateur et Président du Comité Consultatif ainsi que du Conseil de Surveillance du Groupe Stihl.

Cet entrepôt, qui doit être livré en mai 2014 sera mis en service en janvier 2015. « Le plus difficile dans ce type de projets est de trouver un terrain », souligne Jérôme Forstendicher, Directeur Logistique et Services Généraux d'Andreas Stihl France. Certains élus considèrent en effet que ces activités logistiques ne sont pas suffisamment génératrices d'emplois. Ce qui n'a pas été le cas du Maire de Quincy Voisins. « Nous avons mis plus de 20 ans à construire cette zone d'activité de 5 Ha, avec l'aide d'Aménagement 77, et le Département, la Région IDF ainsi que l'Etat pour partenaires. Notre ambition est de nous tourner vers des entreprises telles que Stihl pour créer des emplois », a-t-il déclaré. La construction du site est confiée à Groupe Idec. Stil en est le Maître d'ouvrage et Girus, l'Assistant à maîtrise d'ouvrage.

 

Source : Supplychainmagazine.fr - 21/10/13

David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 16/10/2013

Séminaire International des Places Aéroportuaires Durables les 24 et 25 octobre

L'Alliance Hubstart Paris Region®, en charge de la promotion internationale du Grand Roissy, a le plaisir de vous convier à la 3e édition du :

Séminaire International des Places Aéroportuaires Durables

Les 24 & 25 octobre 2013 dans le Grand Roissy 

A l'Université du Service de l'Aéroport Paris-Charles de Gaulle

 

Fort du succès des précédentes éditions (à Roissy en 2011 et à Atlanta en 2012 dans le cadre des Rencontres France-Atlanta), ce séminaire international, initié par l'Alliance Hubstart Paris Region®, réunira des représentants des plus grandes places aéroportuaires mondiales, des personnalités académiques de renom, des élus et des entreprises qui contribueront collectivement à une réflexion autour du concept de "Places Aéroportuaires Durables" en présentant leurs propres visions et expériences.

Placé cette année sous le thème "Enjeux et Stratégies pour créer des places aéroportuaires durables au niveau mondial", ce séminaire se déclinera en exposés d'experts internationaux qui présenteront les différentes initiatives émanant des grandes places aéroportuaires mondiales en Europe, Amérique et Asie.

Il fournira également un véritable lieu d'échanges, de dialogue et de partage de bonnes pratiques aux professionnels des places aéroportuaires grâce à deux ateliers dédiés qui permettront de faire émerger des réponses pratiques aux thématiques de développement économique, aménagement et ancrage territorial. 

 

Au programme :

- 2 jours de conférences gratuites, dont des ateliers thématiques,
- Un business tour du Grand Roissy (visite commentée en bus),
- Près de 50 intervenants, dont 25 intervenants internationaux représentant les places aéroportuaires de Dubaï, Mumbaï, Séoul, Taoyuan, Shanghaï, Atlanta, Washington, Londres, Amsterdam et Zurich,
- Plus de 300 participants attendus sur les deux jours (collectivités, développeurs économiques, urbanistes, aménageurs, commercialisateurs, consultants, prescripteurs, journalistes, etc.),
- Un espace d'exposition permettant de présenter et valoriser les acteurs et lieux clés du Grand Roissy auprès des participants,  
- De nombreux moments d'échanges et de networking.

Pour télécharger le programme du séminaire,cliquez ici 

Pour s'inscrire, cliquez ici

 

David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 16/10/2013

Avec le centre commercial géant Aéroville, Unibail cultive sa différence

Le complexe de 84.000 m 2 de surface commerciale situé près de Roissy est le troisième plus gros de la foncière. Il fait la part belle à la restauration avec une offre de 17 restaurants, ainsi qu'aux services.

C'est une quinzaine faste pour les centres commerciaux. Deux unités majeures vont être inaugurées coup sur coup en Ile-de-France : Aéroville, aujourd'hui, près de Roissy, et Beaugrenelle, à Paris intra muros, la semaine prochaine. Avec Aéroville Unibail-Rodamco, la plus grande foncière européenne d'immobilier commercial, se dote d'un nouvel actif phare qui, avec 200 commerces dont un hypermarché Auchan de 8.000 m2 et un Marks & Spencer, constitue rien moins que le plus grand centre commercial inauguré en Ile-de-France depuis vingt ans, c'est-à-dire depuis Val d'Europe à l'est de Paris.

Avec une surface commerciale totale de 84.000 m2 situés entre le terminal Charles-de-Gaulle 1 de l'aéroport de Roissy et Villepinte, Aéroville, qui a nécessité un investissement de 300 millions d'euros, est aussi le troisième plus gros centre d'Unibail, derrière Les Quatre Temps (à la Défense) et Lyon Part-Dieu. Un nouvel exemple de ces centres premiums qui attirent plus de 6 millions de visiteurs annuels et sur lesquels se concentre la foncière, dont Guillaume Poitrinal a cédé la direction à Christophe Cuvillier en avril dernier. « Nous visons 12 millions de visites par an, grâce à sa triple zone de chalandise », souligne le nouveau président. Pour atteindre cet objectif, le centre visera le bassin d'habitation local, soit 1,8 million de personnes dans un rayon de 30 minutes, et en particulier les 600.000 habitants du nord de Roissy (Val-d'Oise et début de l'Oise, avec Compiègne, Senlis, Chantilly...), où il n'existe aucun autre centre commercial de cette dimension. Mais, Aéroville compte aussi accueillir la clientèle des actifs travaillant dans la zone aéroportuaire de Roissy. « C'est le deuxième bassin d'emploi francilien, avec 120.000 actifs aujourd'hui et 150.000 prévus en 2015 », rappelle Christophe Cuvillier. Enfin, Aéroville aura la clientèle des voyageurs passant la nuit en transit à Roissy.

Cinémas et services « 4 étoiles »

Pour les accueillir, les magasins seront ouverts de 10 heures à 20 heures, et les restaurants jusqu'à minuit, sept jours sur sept. L'ouverture dominicale est autorisée pour les aéroports et par extension leurs zones aéroportuaires. Contrairement à O'Parinor, le concurrent le plus proche. Pour fidéliser sa clientèle, Aéroville disposera du premier complexe de cinémas Europa Corp, d'un service qu'Unibail baptise unilatéralement « 4 étoiles » (conciergerie, détaxe, voiturier, « personal shopper », Wi-Fi, etc.) mais, surtout, de la première traduction complète d'un concept de restauration inédit. La « dining expérience » rassemble un choix de 17 restaurants sur 1.800 m2 de terrasses intérieures. Environ 10 % de la surface du centre, contre 5 % habituellement, pour des loyers similaires aux autres commerces. Une réponse à la dématérialisation du commerce. Objectif : « Recréer un commerce physique d'exception ».

Dans cette logique, l'hyper Auchan affichera une couleur grise type « loft industriel », fera la part belle aux rayons frais et traditionnels (boucherie), tout en proposant pour le non-alimentaire, des extensions de gamme par le biais de bornes Internet.

Myriam Chauvot
Philippe Bertrand

Source : Lesechos.fr - 15/10/13

David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 15/10/2013

Rappel : Club de la logistique le 14 novembre

Prochain Club de la Logistique de Seine-et-Marne :

Innovation logistique et développement territorial : perspectives pour la Seine-et-Marne

Venez assister aux 3 tables rondes successives :

  • Le développement de la logistique aérienne, de la messagerie express et du e-commerce
  • L'innovation technique et organisationnelle de la logistique
  • Les effets d'entraînement économique sur le territoire

Jeudi 14 novembre 2013

de 14h à 17h

IUT de Sénart-Fontainebleau

Amphithéâtre Paul Seramy - Campus universitaire de Sénart. 36 rue Georges Charpak - Lieusaint. (RER D gare Lieusaint-Moissy)

Inscription par mail auprès de d.lapa@smd77.com

Renseignements  : David Rozenberg - Seine-et-Marne Développement. d.rozenberg@smd77.com / 06 70 57 32 73.

 

David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 08/10/2013

Les Grands Projets du Pays de Meaux

La Communauté d'Agglomération du Pays de Meaux, en partenariat avec Seine-et-Marne Développement, vous invite à la manifestation suivante :

PROJETS STRUCTURANTS QUI REDESSINENT L'ATTRACTIVITÉ DE NOTRE TERRITOIRE ET
VISITE DU CHANTIER DU FUTUR CENTRE COMMERCIAL D'IMMOCHAN "LES SAISONS DE MEAUX"

 

Laissez-vous conter les métamorphoses du Pays de Meaux et venez découvrir les grands projets qui redessinent l'attractivité de notre territoire !

 

Rendez-vous le 22 octobre prochain au Musée de la Grande Guerre à partir de 10H.

rue Lazare Ponticelli - 77100 Meaux

Programe :

10h00 : Accueil
10h30 : Présentation et échanges sur les grands projets
12h00 : Cocktail
13h00 : Visite du chantier du C.C. Les Saisons de Meaux

Renseignements et inscriptions auprès de Christophe Astruc : christophe.astruc@meaux.fr Tel :  01 60 32 21 62

David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 02/10/2013

Rappel : Prochain Club des Développeurs - jeudi 3 octobre 2013

Le Club des Développeurs Economiques de Seine-et-Marne vous invite à découvrir les services de l'Ecole d'Architecture de la Ville et des Territoires de Marne-la-Vallée (Cité Descartes).

 

Depuis plus de 10 ans, l'équipe enseignante et les étudiants/architectes diplômés œuvrent au service des territoires à travers des études qui donnent ensuite lieu à différents projets locaux  (diagnostics, brochures, expositions...). L'expertise apportée permet aux collectivités locales de répondre à des problématiques d'aménagement spatial, de bâti, d'intégration paysagère, etc.

Afin de vous présenter plus en détail l'intérêt pour votre territoire de bénéficier des travaux et services de l'école dans votre réflexion d'aménagement, le Club des Développeurs de Seine-et-Marne vous convie à un petit déjeuner de présentation :

Jeudi  3 octobre 2013

8h30

Ecole Nationale Supérieure d'Architecture

Pan d'accès : http://www.marnelavallee.archi.fr/pageAcces.php

 

 

Des représentants de territoires viendront témoigner, en tant qu'utilisateur, des services et travaux réalisés par l'Ecole d'Architecture de la Ville et des Territoires de Marne-la-Vallée.

 

Inscription par mail : d.lapa@smd77.com

Renseignements : David Rozenberg d.rozenberg@smd77.com / 06 70 57 32 73

David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 25/09/2013

Les métiers de la logistique ont la cote grâce au web

L'envol du commerce en ligne bénéficie aux spécialistes de la logistique. Selon une étude de Fed Supply, sept candidats sur dix affirment trouver facilement un job.

Les métiers de la logistique échappent à la morosité économique. C'est ce qui ressort d'une étude du cabinet de recrutement Fed Supply, réalisée auprès d'un échantillon de 434 candidats interrogés entre janvier et avril dans toute la France. Une forte majorité d'entre eux estime que «le marché de l'emploi en logistique est dynamique» surtout dans le Nord (66%) et dans l'Ouest (63%). Surtout, sept candidats sur dix déclarent «n'avoir aucune difficulté à trouver des offres d'emploi» dans ce domaine.

Le développement spectaculaire du commerce en ligne explique pourquoi les hommes et les femmes qui choisissent ces métiers ont un bel avenir devant eux. Les entreprises sont en effet obligées de structurer leurs équipes pour gérer les flux de colis et assurer les livraisons dans les délais. Sans logistique fiable, pas de e-commerce efficace. «Nous constatons de plus en plus de création de poste de e-logisticien, responsable d'entrepôt ou responsable logistique», assure Romain Devriese, manager chez Fed Supply. Certaines fonctions de l'exploitation logistique (équipe de manutention, chef de quai) connaissent également un turn-over élevé . Les possibilités d'évolution sont rapides. «Il suffit de trois ou quatre ans pour passer de préparateur de colis à chef d'équipe. Et un salarié qui continue à donner satisfaction, devient cadre d'exploitation quelques années après», explique Romain Devriese.

Industrie, cosmétique et luxe

Autre métier très demandé, le prévisionniste des ventes ou «demand planner», chargé d'établir et de communiquer les plans d'approvisionnement. Son rôle est essentiel pour anticiper les situations de crise. Les candidats ayant le profil requis (école de commerce ou d'ingénieur plus quelques années d'expérience), reçoivent plusieurs propositions. Les responsables d'approvisionnement qui supervisent l'acheminement et les stocks des matières premières, également. L'industrie, la cosmétique ou le luxe ont besoin de leur savoir-faire. Sans surprise, la grande majorité des logisticiens (76%) place la rémunération en tête des critères de choix d'un employeur devant «les perspectives d'évolution».

Depuis trois ans, les salaires à l'embauche de ces professions sont restés plutôt stables. Sauf pour certains profils de débutants bac + 4/5. Ces derniers dont le niveau d'étude a tendance à augmenter, ont des prétentions salariales supérieures à celles de leurs aînés. Leurs exigences tirent leurs rémunérations vers le haut. D'après Fed Supply, un approvisionneur débutant peut espérer un salaire s'élevant entre 22 et 30.000 euros brut par an, et entre 25 et 45.000 s'il est un plus expérimenté. Il existe également de grandes différences de rémunérations entre la région parisienne et le reste du pays. Un prévisionniste confirmé travaillant en Ile-de-France gagne de 45 à 50.000 euros brut par an alors que son homologue marseillais plafonne à 30.000 euros.

 

Source : Lefigaro.fr - 25/09/13

David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 23/09/2013

80 signataires pour la charte de logistique urbaine

Paris verdit son transport de marchandises. La ville vient de signer une nouvelle charte avec 80 professionnels (logisticiens, acteurs publics...) pour diversifier le transport. Objectif : utiliser davantage les voies fluviale et ferroviaire, mais aussi atteindre les 50 % de livraisons par des véhicules non-diesel d'ici à cinq ans. Avec 1,5 million de déplacements par semaine, la logistique est un secteur essentiel de Paris. 98.000 véhicules de livraison circulent chaque jour dans la capitale.

Source : Lesechos.fr - Laurence Albert - 23/09/13

David Rozenberg
Publié par David Rozenberg
le 09/09/2013

Immobilier logistique en France : un marché animé par la grande distribution

Près de 915 000 m² d'entrepôts ont été commercialisés en France au 1er semestre 2013. Avec ce résultat, le marché français des entrepôts supérieurs à 10 000 m² parvient à égaler sa performance de 2012, malgré les mauvais indicateurs économiques qui plombent la croissance et la consommation.

Au-delà du chiffre national, les performances ont été inégales selon les marchés considérés. La dorsale Nord-Sud (Ile-de-France, Lyon, Lille et Marseille) a vu son volume de demande placée baisser de 10% en un an, avec 488 400 m² commercialisés au cours des 6 derniers mois. C'est là le plus mauvais démarrage de la décennie. A l'inverse, les marchés périphériques ont su tirer leur épingle du jeu, avec 426 500 m² de demande placée au 1er semestre 2013, soit une hausse de 12% en un an.

Comme en 2012, les grandes opérations en compte-propre ou en clé-en-main sont restées le principal pilier du marché, avec en tête l'opération de Castorama sur 77 000 m² à Saint-Martin de Crau (13). Les chargeurs, et plus particulièrement les acteurs de la grande distribution alimentaire ou spécialisée, confirment leur position dominante sur le marché. Le quinté de tête des opérations les plus importantes du semestre est complété par 4 transactions réalisées par des acteurs de la grande distribution alimentaire.

Le volume d'offre immédiatement disponible atteint 2,9 millions de m² fin juin 2013 à l'échelle nationale. L'Ile-de-France concentre, à elle seule, la moitié de cette offre, dominée par des locaux de seconde main, la construction de plates-formes logistiques neuves restant faible et quasi toujours liée à des pré-commercialisations.

Malgré une demande placée en baisse sur la dorsale nord-sud, les valeurs locatives « prime » résistent plutôt bien. Le manque d'offre de qualité, même sur les marchés où elle est la plus abondante comme à Lyon ou en Ile-de-France, empêche toute pression à la baisse sur les valeurs locatives.

Stéphane Croxo, directeur de la logistique chez DTZ, analyse l'évolution du marché : « La dualité du marché logistique apparaît aujourd'hui très clairement avec, d'un côté, des utilisateurs capables d'acquérir des plates-formes logistiques de dernière génération, efficientes, conçues spécifiquement pour leur besoin et d'une grande qualité architecturale et, de l'autre, des chargeurs et des prestataires logisticiens qui profitent de la situation de suroffre du marché pour négocier des discounts importants sur les valeurs locatives. Entre les deux... 2,9 millions de m² d'entrepôts attendent de trouver preneur ».

Côté investissement, le marché des entrepôts enregistre un volume en hausse de 86% d'une année sur l'autre avec près de 448 millions d'euros engagés au 1er semestre 2013. La taille moyenne des transactions a baissé, passant de 33 millions d'euros en 2012 à 22 millions d'euros au 1er semestre. Très actifs ce semestre, les investisseurs opportunistes, fonds anglo-saxons comme investisseurs privés, viennent se positionner sur la logistique où la concurrence est moins forte, avec peu d'investisseurs institutionnels présents. Ils sont, également, à la recherche de taux plus élevés (supérieurs à 7%) par comparaison aux bureaux (4,25% Paris QCA) et au commerce (4% en pieds d'immeuble à Paris).

Magali Marton, Directrice des Études CEMEA de DTZ de conclure « La relative bonne résistance du marché des entrepôts est de nature à rassurer les investisseurs ; l'émergence de nouveaux bâtiments leur permet de se projeter dans des acquisitions, et ce, sur fond de compétition acharnée entre acteurs historiques et fonds européens ou internationaux aux ambitions très fortes sur ce marché en Europe et en France plus spécifiquement. »

 

Source : DTZ - Directgestion.com - 04/09/13

Pages

S'abonner à RSS - Le blog de David Rozenberg